Qu’est ce qu’un Trader ?

Trader plus qu’un métier

Trader est un métier très convoité. C’est un personnage essentiel dans les établissements financiers et sur les places boursières. Mais avant même de songer à devenir un trader, comprenez d’abord l’essentiel du métier, les risques à gérer et les parcours qui vous y mènent.

Qu’est ce qu’un Trader ?

Les traders sont des négociateurs de valeurs et opèrent sur les marchés financiers. Ils peuvent travailler pour un établissement bancaire ou une société d’investissement. Mais ils peuvent également intervenir pour des négociations sur le marché boursier.

Le métier de trader s’exerce dans une salle de marché. Pour mieux comprendre ce métier, il semble évident et important de clarifier ce que signifie une salle de marché. A l’origine, ceci s’est présenté sous forme de tableau en double entrée. Les risques sont présentés verticalement et les fonctions entre traders horizontalement. Les risques pouvant être gérés par un trader sont de cinq types : le risque de crédit, le risque de taux, le risque des actions, le risque de change et le risque des matières premières.

En ce qui est des fonctions des traders, il y a d’abord le market maker, le métier présentant le moins de risque. En effet, le rôle du market maker consiste à coter uniquement les clients, sans faire de la spéculation. Le trader de produits vanilles quant à lui génère essentiellement du profit en spéculant sur la valeur de produits vanilles comme les swaps ou encore les actions. Il y a ensuite le trader de produits structurés. Contrairement au trader de produits vanilles, leurs revenus proviennent principalement des marges réalisées par la banque lors du trading, ce ne sont donc pas des spéculateurs, mais de purs gestionnaires de risque. Et enfin, il y a le proprietary trader, le métier le plus risqué du trading, mais également le mieux payé. Il ne fait ni cotation de client, ni gestion de risque, c’est un pur spéculateur.

Devenir trader : quel parcours ?

Un diplôme du troisième cycle en finance, en gestion ou en économie ouvre la voie vers le métier de trader. Mais le diplôme ne suffit pas, car le métier requiert également de la motivation, du sang-froid, et d’une bonne capacité d’analyse.

N’y a-t-il donc pas de places pour les sans diplome?

Gravir petit à petit les échelons, voilà un autre bon moyen pour devenir trader. On peut par exemple postuler à un poste d’assistant trader, pour devenir dans quelques années un trader professionnel. Beaucoup de banques recrutent également des jeunes avec peu de diplômes, mais ayant de pleines motivations pour les former en market maker. Un candidat ayant des connaissances spécifiques, par exemple la connaissance des lois d’un pays étranger et la maîtrise de sa langue est également valeureux pour une banque. Et enfin, il y a les stages. Personne ne né trader, ni le devient immédiatement après l’obtention d’un master en finances. Tout s’acquiert petit à petit et quelques années d’expérience s’imposent pour devenir trader. Il suffit de commencer le plus tôt possible, à 22 ans, c’est idéal !