EUR/USD : support majeur à 1.0775$, attention, c’est le bord du gouffre technique


Depuis le début du choc boursier, notamment sur les actions internationales, le 21 février dernier, le cours de l’euro dollar a connu une très forte volatilité , faisant des allers-retours de plus de pips, avec des seuils extrêmes à 1.07$ et 1.15$, sur fond de convergence monétaire totale (les programmes de Quantitative Easing illimité). La Banque Centrale Européenne (BCE) et la Réserve Fédérale des Etats-Unis (FED) achètent des obligations publiques sans limite absolue ou relative (fin de l’obligation pour la BCE de ne pas acheter plus de 33% de la dette publique émise par un Etat en particulier).

Cette création monétaire inédite est un facteur fondamental baissier à la fois pour le dollar US et le taux de change de l’Euro. Sur le plan des courbes épidémiques du Covid-19, les Etats-Unis (notamment l’Etat fédéral de New-York) sont encore loin du pic, mais la situation est différente au sein de la Zone Euro. L’Italie et l’Espagne ont en effet atteint le pic sanitaire et la France va suivre ce lundi ou mardi, les grands pays de la Zone Euro sont donc en train de mettre en place le plan de déconfinement progressif.

Pourtant, le dollar US (dxy) progresse face à un panier de devises, c’est d’autant plus étonnant que la situation du chômage aux Etats-Unis est catastrophique depuis 2 semaines avec 10 millions de nouveaux demandeurs de l’allocation chômage.

Statistiques du chômage aux Etats-Unis (souce TradingView)

Malgré cette situation nettement…



Lire l’article

📈 L’analyse marchés du lundi [06/04/2020]


Salut les Traders,

Et c’est parti pour la nouvelle analyse marchés de Mero ! 

Pour bien commencer sa semaine de trading, retrouvez tous les lundis matin l’analyse des 4 principales valeurs boursières : l’EUR/USD, le Bitcoin, le CAC40 et le Dow Jones

Ce service est proposé au sein de EnBourse Elite….

On fait l’analyse des marchés ensemble avec Romain (Mero) et il répond aux questions des membres en direct 💪

On retrouve l’analyse de :

EUR/USD
BITCOIN
CAC40
DOW JONES

EUR/USD : Le prix est bien reparti à la baisse, pour l’instant rien ne semble l’arrêter. Un retour sur le bas du canal est possible.

BITCOIN : Après une longue phase de stagnation, le prix tente de repartir vers le haut, mais avec difficulté. A suivre.

CAC40 : Nous avons bien stagné pendant les premiers jours de la semaine, le prix reste dans son range. Les nouvelles de mercredi et jeudi n’ont pas eu trop d’impact. Reste les chiffres de l’après midi aux USA qui pourraient faire bouger les cours.

DOW JONES : Comme pour le CAC, la stabilisation a eu lieu. Attendre une sortie de l’accumulation H1 dans lequel nous sommes pour repartir dans un sens. Surveillez les chiffres de l’après midi qui pourraient avoir un…



Lire l’article

Le rebond des marchés profite au dollar et à l’euro


Points clés de l’article :

  • Des premiers signes de ralentissement de l’épidémie
  • USD/JPY : dans une tendance court terme haussière
  • EUR/JPY : L’euro profite du rebond des marchés

Des premiers signes de ralentissement de l’épidémie

Les marchés boursiers se reprennent vivement ce matin avec les bonnes nouvelles sur le ralentissement de la progression du virus dans les épicentres. Le nombre de décès à New York a baissé pour la première fois en une semaine alors que Trump a annoncé une semaine terrible pour les américains. L’Italie enregistre son plus petit nombre de décès en 2 semaines, la France sur 5 jours et en Espagne depuis 3 jours. Dans la zone euro le nombre de nouveaux cas progresse moins rapidement. Du coup l’espoir d’avoir atteint le pic de l’épidémie grandit.

Au Japon, le premier ministre Abe doit annoncer un état d’urgence aujourd’hui avec pour la ville de Tokyo une mise en place dès demain. La situation ne s’améliore pas encore au pays du soleil levant.

Les investisseurs sont donc passés en mode « risk on » ce matin et délaissent les actifs refuges comme le Yen. Ces mouvements sont d’autant plus forts que les volumes restent faibles.

USD/JPY : dans une tendance court terme haussière

Le dollar contre yen prend la direction du Nord dans une tendance court terme haussière tant que nous restons au-dessus d’une zone de support correspondant à un retracement Fibonacci de 50%. L’objectif est la…



Lire l’article

le cours de l’or reprend des couleurs


SUJETS ÉVOQUÉS DANS CE BRIEFING DES MARCHÉS :

  • Les bourses européennes plient sous l’effet du coronavirus
  • Wall Street confrontée à une montée brutale du chômage
  • Graphique du jour – Gold : un élargissement de sommet

Les bourses européennes plient sous l’effet du coronavirus

Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi malgré la nette hausse des cours pétroliers. Les incertitudes liées au coronavirus, dont les dommages sur l’économie s’accumulent, ayant incité les investisseurs à se replier sur les actifs jugés plus sûrs.

Pour la première fois depuis près de dix ans, l’économie américaine a détruit des emplois en mars, 701.000 contre 100.000 attendus par le consensus. Ce chiffre reflète partiellement l’impact du coronavirus sur le marché du travail aux Etats-Unis, les données ayant été collectées seulement jusqu’à mi-mars.

L’épidémie a contaminé plus d’un million de personnes et 53.000 morts dans le monde. D’après la banque américaine Morgan Stanley, l’économie américaine pourrait reculer de 5,5% en 2020, sa baisse la plus prononcée depuis 1946, avec une contraction de 38% prévue pour le deuxième trimestre.

Ainsi, l’indice CAC 40 a perdu 1,57% à 4 154,58 points. Le Footsie a reculé de 1,18% et le DAXallemand a cédé 0,47%.

Enfin, ce matin les bourses évoluent en nette hausse grâce à un rebond favorisé par les signes de…



Lire l’article

Cac 40 : Le CAC 40 rebondit grâce aux espoirs d’accalmie sur le front de la pandémie



(BFM Bourse) – La Bourse de Paris attaque la semaine du bon pied, rassérénée par la baisse du nombre quotidien de décès en Europe, suggérant que le pic de la pandémie pourrait être atteint. Le pétrole repart à la baisse alors que la réunion de l’Opep+ a été reportée de lundi à jeudi.

Alors que les États-Unis s’apprêtent à passer « une semaine en enfer » selon les mots de Donald Trump, les marchés européens ont ouvert « en hausse, encouragés par le déclin de l’épidémie en Italie, en Espagne ou en France » relève Tangi Le Liboux, stratégiste chez le courtier Aurel BGC dans sa note matinale. De fait, le CAC 40 a ouvert en hausse de 3,3% et maintient ses gains initiaux pour afficher une hausse de 3,63% à 4.305 points vers 12h05, dans un volume d’échanges normalisé de 900 millions d’euros à ce stade. Le baromètre parisien efface ainsi une bonne partie des nouvelles pertes accumulées la semaine dernière (-4,5%).

Prudence néanmoins pour le stratégiste qui estime que « les investisseurs devraient rapidement réaliser que la Bourse ne pourra pas se contenter d’un pic prochain de l’épidémie pour retrouver durablement le moral ». « En effet, le déconfinement sera long et laborieux et il n’est pas certain que l’économie revienne au niveau pré-crise, même en quelques mois, si jamais le virus continue de circuler » développe-t-il. Même son de cloche du côté de Mirabaud Securities, où le…



Lire l’article

La pression reste baissière sur l’EUR/USD, le point sur les infos clés et seuils techniques à surveiller ce lundi 6 avril 2020


La pression reste plutôt baissière sur la paire EUR/USD en ce début de semaine, malgré quelques points positifs dans le contexte fondamental.

Quelques bonnes nouvelles ont en effet pu être relevées, notamment en ce qui concerne la pandémie de coronavirus, avec un ralentissement de la progression du nombre de décès en Espagne, ainsi qu’en France.

En ce qui concerne le calendrier économique, on notera que les commandes à l’industrie allemande du mois de février publiées ce matin ont reculé de -1.4%, contre -2.4% anticipé.

Pour le reste de la journée, le calendrier restera vide en Europe comme aux Etats-Unis, ce qui pourrait exclure des mouvements trop amples, dans l’attentes des premiers indicateurs clés de la semaine.

On attendra en effet plusieurs statistiques importantes, avec les minutes de la dernière réunion de la Fed mercredi soir, les inscriptions hebdomadaires au chômage US et la confiance des investisseurs US jeudi, et l’inflation du mois de mars aux Etats-Unis vendredi.

On surveillera aussi l’évolution du pétrole, qui remonte ce matin face à l’espoir d’un potentiel accord entre la Russie et l’Arabie Saoudite pour réduire la production de pétrole, après que cet espoir ait été douché plus tôt ce weekend.

De bonnes nouvelles pour le pétrole, à savoir des réductions de production en vue, pourrait aider à doper l’optimisme du marché, un contexte qui profiterai davantage à l’Euro qu’au Dollar, considéré comme…



Lire l’article

Le Good Morning Trading du 6 avril 2020 : rebond en cours


Rebond très net cette nuit sur les places asiatiques qui propulse les futures européens et américains sur +4% en cette matinée.

J’ai pu clôturer mon swing trading sur le Nasdaq du vendredi cette nuit à minuit.

Good Morning Trading Bourse 1 300x169

Je reviens en détails sur ce swing trading et pourquoi je l’ai ouvert vendredi dans la vidéo. Petite formation sur l’analyse des nouvelles et comment les interpréter.

Analyse technique Cac 40, Dax 30, Nasdaq 100, S&P 500 et Dow Jones 30 Futures dans le Good Morning Trading

Je vous retrouve demain matin à 8h30 pour le Good Morning Trading en direct et sur le forum trading avec plus d’un million de messages,

Cordialement,

Benoist Rousseau



Lire l’article

Il faut sauver le prix du baril !


Depuis l’échec des négociations de l’OPEP avec la Russie début mars dernier, la guerre des prix et des parts de marchés fait rage. Sur fond d’épidémie du Coronavirus qui impacte la demande d’or noir et de baisse des cours inédite, EnBourse revient sur la situation et décrypte les avancées avant la réunion OPEP, Russie et États-Unis qui doit se tenir jeudi 09 avril prochain.

Petite synthèse de la situation

En pleine expansion de l’épidémie du Coronavirus, l’échec des négociations entre les membres de l’OPEP et la Russie début mars, a provoqué une crise de l’offre sans précédent. Alors que la demande de brut observe une chute sans précédent en raison des mesures de confinement qui impactent fortement l’activité économique mondiale, la Russie a tenu tête à l’Arabie Saoudite. En effet, l’Etat russe a refusé de soutenir la proposition de Ryad de reconduire, voire de renforcer l’accord visant à diminuer la production mondiale de pétrole.

L’Arabie Saoudite s’est donc lancée dans une stratégie de gains de parts de marché en diminuant fortement ses prix, et en hissant la production de ses gisements à un nombre record de barils par jour : près de 12 millions par jour. Soutenant leur partenaire, les Émirats-Arabes-Unis et le Bahrein, sont également entrés dans cette spirale de surproduction pétrolière.

La réaction sur les marchés financiers a été immédiate : une chute historique de près de 66% des prix des deux…



Lire l’article

Novacyt : Le test Covid-19 de Novacyt peut désormais être distribué en France, l’action s’envole


Le test Covid-19 obtient le marquage CE

(BFM Bourse) – Après avoir obtenu le feu vert des autorités réglementaires britannique et américaine, le test Covid-19 développé par Primerdesign, la division de diagnostic moléculaire de Novacyt, obtient le marquage CE et va pouvoir être immédiatement distribué sur le marché français.

Et un succès de plus pour le test Covid-19 de Novacyt ! Après avoir été accrédité par un certain nombre d’autorités réglementaires mondiales de premier plan, dont la Public Health England en Angleterre et la Food and Drug Administration (FDA) américaine, celui-ci vient d’être approuvé par le centre national de référence des virus des infections respiratoires de l’institut Pasteur. Le test marqué CE est désormais disponible pour une distribution immédiate sur le marché français, ajoute le groupe dans un communiqué.

Pour rappel, la biotech franco-britannique avait été la première à mettre au point un test spécifique de la souche 2019 du coronavirus fin janvier dernier.

Jusqu’à 2 millions de tests par mois

Pour répondre à la demande, la société avait indiqué mi-mars avoir acheté suffisamment de matières premières pour fabriquer 3,5 millions de tests. Elle a en outre « considérablement » accru sa capacité de production par l’intermédiaire d’un manufacturier anglais…



Lire l’article

SAINT GOBAIN : Avis positif de court terme




https://www.tradingsat.com/saint-gobain-FR0000125007/conseils/saint-gobain-avis-positif-de-court-terme-908167.html



Lire l’article