Microwave vision : Grâce à un nouveau contrat géant dans la défense, Microwave Vision accélère son rebond


(BFM Bourse) – La société de hautes technologies originaire de Paris-Saclay, leader mondial des systèmes de mesures d’antennes, bondit de plus de 12% mercredi matin, portant à près de 55% son rebond depuis le plancher de la mi-mars, après l’annonce d’un nouveau contrat historique auprès d’un client issu du secteur aérospatial-défense.

Au moins le tiers du chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise l’an dernier: c’est le montant du nouveau contrat majeur signé par Microwave Vision pour un système de mesure dans le secteur de l’aérospatial-défense, ce qui propulse le titre en hausse de 12,29% à 20,10 euros vers 10h00 mercredi.

À l’image d’un précédent contrat du même ordre dévoilé en février 2019, à l’époque le plus important jamais signé par le groupe français, les détails du marché restent largement confidentiels, secteur d’activité oblige. Microwave Vision parle d’un « nouveau succès commercial majeur auprès de ce client », suggérant qu’il s’agit du même donneur d’ordre.

Le montant exact du contrat est supérieur à 30 millions d’euros, avec une montée en
puissance progressive du chiffre d’affaires entre 2020 et 2023. Microwave Vision s’attend à ce que la phase d’études soit allégée compte tenu des compétences déjà acquises sur des systèmes…



Lire l’article

Le Good Morning Trading du 8 avril 2020 : signaux contradictoires


Bonjour à tous et toutes,

voici le Good Morning Trading avec de l’avance. En effet, j’ai tradé toute la nuit sur les marchés asiatiques et je vais donc me coucher quand beaucoup d’entre vous vont se lever.

Mon capital progresse de 1,46 % net, les 22 heures de trading non-stop ont été profitables. Je reprends le trading cet après-midi à l’ouverture des marchés américains.
Good Morning Trading Bourse 1 300x169

La journée d’hier nous a montré de nombreux signaux contradictoires.
Si on résume :
nuit asiatique et matinée européenne très positives propulsant les marchés financiers sur les plus hauts.
À l’ouverture des marchés américains, un reflux assez net pour revenir sur les niveaux de la matinée.
Puis cette nuit, des marchés asiatiques qui ont remonté les indices futures américains.

La matinée risque d’être difficile à trader sur les indices européens d’autant plus que nous attendons de grosses nouvelles en fin de journée avec le FOMC.

Je reviens dans le Good Morning trading sur mon trading de cette nuit notamment sur le Dow Jones 30 ainsi que des analyses techniques sur les indices européens et américains.

Attention, je fais un rappel car c’est important, aujourd’hui nous avons le FOMC qui est très important, il va falloir être très prudent, une grosse volatilité est attendue à partir de 20 heures.

Portez-vous…



Lire l’article

INVENTIVA SA : Encore du potentiel




https://www.tradingsat.com/inventiva-sa-FR0013233012/conseils/inventiva-sa-encore-du-potentiel-908581.html



Lire l’article

Point recommandations des analystes: Dassault Systèmes, Eutelsat, L'Oréal, Accor…




https://www.tradingsat.com/actualites/avis-brokers/point-recommandations-des-analystes-dassault-systemes-eutelsat-l-oreal-accor-908591.html



Lire l’article

CAC 40 : Sous les 4 500 points, la configuration reste lourdement dégradée


(BFM Bourse) – Le CAC 40 (+2,12% à 4 438 points) a poursuivi son mouvement haussier hier, après avoir débuté la semaine lundi par une hausse de 4,61%. Nous nous interrogeons plus que jamais sur la durabilité de ce mouvement, et mettons en garde contre le risque de bull trap (voir plus bas).

Alors que l’épicentre de la pandémie de Covid-19 est toujours positionné sur les Etats-Unis, à l’arrêt depuis les mesures de confinement d’Etats clefs dans l’économie américaine, et qu’un nombre croissants d’investisseurs tentent de s’auto-convaincre et satisfaire d’une issue proche, statistiques épidémiologiques à l’appui (!), il va s’agir de ne pas se laisser happer par la hausse de ce début de semaine.

Le bilan du coronavirus Covid19 est désormais, à l’échelle mondiale, de près de 1 450 000 cas confirmés, et de plus de 82 000 morts, selon les données compilées par l’Université Johns Hopkins. Si le nombre de nouveaux cas quotidiens en Chine chute et que le taux d’utilisation des capacités de production reprend pleinement le chemin de la hausse, la propagation incontrôlable du virus à l’échelle de la planète rend encore indéchiffrable les conséquences sur l’activité économique. Les quatre principales puissances économiques de la Zone Euro (Allemagne, France, Italie, Espagne) sont particulièrement touchées. En particulier, 17 127 décès sont à déplorer en Italie, et 14 045 en Espagne.

L’épicentre se positionne…



Lire l’article

L’appétit au risque soutient les devises océaniques


Points-clés de l’article sur l’AUD/USD et le NZD/USD :

  • L’AUD/USD et le NZD/USD profitent du regain d’optimisme des investisseurs
  • La RBA maintient ses taux directeurs inchangés
  • L’AUD/USD et le NZD/USD reviennent tester des résistances majeures

L’AUD/USD et le NZD/USD profitent du regain d’optimisme des investisseurs

Le regain d’appétit au risque des investisseurs permet à l’AUD/USD et au NZD/USD de regagner du terrain depuis le début de semaine. En effet, les devises « commodities » sont jugées comme des actifs risqués et profitent donc du regain d’optimisme des opérateurs de marché grâce au ralentissement de l’épidémie en Europe.

Mais la durée du rebond dépendra essentiellement de l’évolution de la courbe de contaminés et de décès liés au coronavirus ces prochaines semaines. Si le pic de la pandémie est atteint d’ici la fin du mois, cela renforcerait le scénario d’une reprise progressive des activités économiques à partir du mois de mai.

Cependant, même si le pic de la pandémie est atteint en avril, un retour à la normale ne se fera probablement pas avant juin. La région chinoise du Wuhuan, le premier épicentre de l’épidémie, a pris deux mois pour faire chuter son taux de décès à un niveau quasi nul. Etant donné que les Etats-Unis sont entrés en confinement fin mars, cela signifie qu’un retour à la normale de l’activité économique se fera au plus tôt fin mai.

Outre le regain d’appétit…



Lire l’article

Cac 40 : Le marché parisien poursuit son rétablissement



(BFM Bourse) – La Bourse de Paris a accru ses gains mardi, après avoir décollé la veille de 4,61%. Encouragés par les signaux de plafonnement de l’épidémie dans certaines zones du globe, et par la perspective que les autorités prendront toutes les mesures pour permettre à l’économie de repartir, les opérateurs sont restés positionnés à l’achat, permettant au CAC 40 d’engranger encore 2,12%.

La Bourse de Paris veut croire à des jours meilleurs, partageant l’idée émise lundi par le président des Etats-Unis que le « bout du tunnel » se profile. Au lendemain d’un bond de 4,61%, Le CAC 40 a gagné 2,12% de plus à 4.438,27 points mardi, dans un volume d’échanges de plus de 4,1 milliards d’euros.

De leur côté, les principaux indices américains avançaient de 2,1% pour le S&P 500 et de 2,6% pour le Dow Jones (plus modestement 1,5% s’agissant du Nasdaq Technologique) alors que les investisseurs s’attachent aux signes de ralentissement de la pandémie. Aucun décès n’a été rapporté en provenance de Chine, pays touché en premier à partir de la fin décembre 2019, et l’Italie a fait état du plus faible nombre d’infections diagnostiquées en l’espace de trois semaines – en revanche le nombre de décès en Espagne a ré-augmenté après quatre journées consécutives de modération, et New York connaît la plus forte augmentation depuis le début de l’épidémie. Chez IG, Vincent Boy estime que le choix…



Lire l’article

La semaine du pic? Boris déplacé en soins intensifs


Lundi soir, on a appris que le Premier ministre britannique Boris Johnson allait être transféré aux soins intensifs alors que son propre combat contre le coronavirus s’aggravait. Le Premier ministre qui avait contracté le virus il y a deux semaines était en voie de guérison, mais il a été transféré à l’hôpital pour des tests supplémentaires pendant le week-end, qui sont ensuite passés à un niveau supérieur pour un séjour en unité de soins intensifs. Cette décision intervient alors que le Royaume-Uni entre dans la troisième semaine du délai de quarantaine initial. Beaucoup pensent maintenant que ce délai pourrait être prolongé vers la fin du mois, car les cas dans le Royaume continuent d’augmenter alors que les travailleurs du NHS continuent de lutter contre la pandémie.

Le Royaume-Uni compte désormais plus de 50 000 cas, on rapporte qu’environ 51 608 personnes ont contracté le virus jusqu’à présent. Sur les 51 608 cas signalés, il est dit qu’environ 5 373 personnes en sont malheureusement mortes. Cela porte le taux de mortalité au Royaume-Uni à 10,4 %, avec une moyenne d’un peu plus de 500 décès par jour.

Le pic sera-t-il atteint cette semaine ?

Aux États-Unis, nombreux sont ceux qui appellent cette semaine “le pic”, car les politiciens et les médecins disent que la fin est proche, une fois que le virus aura atteint son niveau maximal d’infections. Avec plus de 370 000 cas signalés et 10 943 décès, les États-Unis ont jusqu’à…



Lire l’article

Medincell : Après la chloroquine, un autre antipaludéen suscite des espoirs face au coronavirus



(BFM Bourse) – L’heure est à la mobilisation des biotechs françaises face au Covid-19. Outre Biophytis, qui cible plus précisément les phases de détresse respiratoire des patients contaminés, Medincell dévoile un projet clinique à partir de l’ivermectine, une molécule déjà employée tout comme la chloroquine contre le paludisme. Le titre bondit.

Branle-bas de combat chez les biotechs françaises face à l’urgence sanitaire. La société montpelliéraine Medincell a dévoilé lundi soir un projet contre le Covid-19, visant à tirer partie de son expérience dans la mise au point d’une formulation de l’ivermectine. Ce médicament antiparasitaire et antipaludéen est de longue date reconnu comme très efficace et sans danger par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et une équipe australienne vient de mettre en évidence une très forte efficacité potentielle contre le coronavirus. Le cours de Medincell s’envole à cette annonce de 52,46% à 9,30 euros mardi après-midi.

Comme la désormais célèbre chloroquine, la molécule ivermectine (utilisée depuis les années 1980) vise à traiter le paludisme et certaines maladies parasitaires comme l’onchocercose, ou « cécité des rivières », qui touche essentiellement certains pays d’Afrique. Produite par l’américain Merck, qui la fournit gratuitement dans les pays en développement où le besoin médical est important, elle a…



Lire l’article

Nasdaq Composite : Le mécanisme du piège à la hausse est mis sous tension


(BFM Bourse) – Alors que l’épicentre de la pandémie de Covid-19 est toujours positionné sur les Etats-Unis, à l’arrêt depuis les mesures de confinement d’Etats clefs dans l’économie américaine, et qu’un nombre croissants d’investisseurs tentent de s’auto-convaincre et satisfaire d’une issue proche, statistiques épidémiologiques à l’appui (!), il va s’agir de ne pas se laisser happer par la hausse de ce début de semaine. Hausse impressionnante en soit lundi, pour l’ensemble des indices phare de la cote américaine. Le Nasdaq Composite, qui nous intéresse ici, a gagné 7,33% à 7 913 points, sans aucune base d’explication fondamentale solide.

L’épicentre de l’épidémie provoquée par la diffusion du SARS Cov-2 se positionne désormais sur les Etats-Unis, où près de 370 000 cas sont confirmés. Plus de 10 900 décès ont été recensés sur le sol américain, un chiffre en pleine accélération. L’inquiétude est d’autant plus forte que le système de santé, observé à l’aune de la puissance économique des Etats-Unis, est finalement fragile.

« Etant donné la méthode de confinement partielle Etat par Etat mais également que les transports au niveau national permettent toujours de se déplacer entre les différents Etats au sein de la première puissance mondiale, le coronavirus pourrait se propager de façon importante dans d’autres parties des Etats-Unis et conduire à une nouvelle inquiétude puis à une rechute des…



Lire l’article