Le sentiment d’anticipation du ZEW est le plus élevé depuis cinq ans


Le ZEW allemand, une enquête étroitement surveillée qui reflète le sentiment économique actuel et futur en Allemagne, a révélé que le sentiment des investisseurs au cours des six prochains mois a augmenté en mai. Toutefois, si les investisseurs allemands restent optimistes à court terme, ils considèrent que les conditions actuelles sont les plus mauvaises depuis 2003.

Le ZEW est une enquête auprès des entreprises allemandes qui demande aux chefs d’entreprise de répondre à des questions relatives à la situation actuelle et future de l’emploi, aux commandes des usines, aux contraintes financières, etc. L’Allemagne étant une très grande puissance économique en Europe, les acteurs des marchés financiers prennent des indices de l’économie allemande et les utilisent comme référence pour l’ensemble de la zone euro.

L’Allemagne, la quatrième économie mondiale, est tombée en récession au premier trimestre 2020. En raison de la pandémie de coronavirus et du fait que la plupart des grandes entreprises du pays ont fermé leurs portes, la récession devrait s’aggraver au deuxième trimestre.

L’avenir semble prometteur

Le sentiment économique prospectif a atteint son plus haut niveau depuis avril 2015, bien au-delà des attentes du marché. Le communiqué a montré 51,0 par rapport aux 33,5 prévus et bien au-dessus des 28,2 du mois précédent.

Dans des conditions de marché normales (c’est-à-dire lorsque les investisseurs se…



Lire l’article

La Deutsche Bank prévoit une hausse des cours boursiers


Dans une lettre aux investisseurs, le DSI mondial de la Deutsche Bank a souligné les changements apportés aux perspectives économiques de la banque pour 2020. Il détaille les implications de la crise du coronavirus et les prévisions de performance des indices boursiers et des autres catégories d’actifs pour les douze mois à venir. L’un des gros titres du journal a été l’opinion de la banque sur le S&P500, qui devrait se trader au-dessus de 3100 d’ici la fin du premier trimestre 2021. Alors que le DAX allemand atteindrait les 12000 points.

La lettre prévoyait une reprise économique pour les prochains mois – en tablant sur un démarrage fort dans un premier temps, suivi d’une croissance lente. Les marchés financiers anticipent déjà une amélioration, et la Deutsche Bank estime qu’il est probable que les cours boursiers mondiaux seront soutenus par des taux d’intérêt bas pendant une période exceptionnellement longue.

C’est pourquoi, sans autre alternative, les investisseurs continueront probablement à miser sur les actions à la recherche de rendements plus élevés. De ce fait, les valorisations élevées des cours/bénéfices pourraient atteindre des niveaux historiques. La Deutsche Bank considère toujours le secteur technologique comme le moteur de la hausse des marchés d’actions, en raison de la solidité des fondamentaux, de l’importance des liquidités et de la faiblesse de l’endettement. Le secteur technologique est…



Lire l’article

Un nouveau fonds de relance pour l’Europe est né


Il y a deux jours, une proposition franco-allemande visant à réunir 500 milliards d’euros pour un fonds de relance a été acclamée par les marchés du monde entier. L’idée était à la fois originale et surprenante. Les fonds seront intégrés dans le budget pluriannuel et distribués non pas sous forme de subventions, mais de transferts budgétaires. De plus, ils seront distribués non pas en fonction du PIB, mais de l’impact de la crise du coronavirus sur un pays.

La Commission européenne emprunte à long terme

Il est prévu que la Commission européenne emprunte sur les marchés financiers internationaux à long terme (25 ans). Elle émettra ensuite des obligations (notées AAA) qui ne devraient pas avoir de problème à trouver des acheteurs.

Même si cela devait poser un problème à l’avenir, la Banque centrale européenne (BCE) pourrait alors chercher à acheter des obligations émises par l’UE. Ces obligations sont exactement comme cela, et donc éligibles au PESPP, et au programme d’achat du secteur public (PSPP) géré par la BCE.

Comment la dette est-elle remboursée ?

La nouvelle dette sera ajoutée aux contributions budgétaires annuelles de paiement que chaque pays verse. Le calcul nous indique que pour une obligation à vingt ans, le service total de la dette, amortissement compris, sera exceptionnellement faible – inférieur à 0,5 %, variant d’un pays à l’autre.

Bien entendu, les États membres doivent s’engager à mener des…



Lire l’article

La Fed ne manquera pas d’actifs à acheter


Fin mars, début avril, la Réserve fédérale a acheté plus que son émission du Trésor dans le cadre d’un redémarrage agressif de son programme d’assouplissement quantitatif. Cependant, dans les semaines et les mois à venir, les émissions augmenteront à un rythme tel qu’elles dépasseront le programme d’achat d’actifs initial de la Réserve fédérale. Alors, qu’est-ce que cela signifie pour le dollar ?

L’assouplissement quantitatif – une petite partie de l’assouplissement de la Fed

Ces deux derniers mois, les investisseurs ont eu la chance d’entendre Powell de la Fed plus que d’habitude. Après la réaction initiale visant à réduire le niveau des taux d’intérêt à zéro, la Fed n’a pas perdu de temps et a annoncé un certain nombre d’autres mesures visant à fournir des liquidités aux marchés américains et au reste du monde.

Le programme d’assouplissement quantitatif est l’un des plus importants au monde et les effets sur le dollar commencent déjà à se faire sentir – la GBPUSD a gagné mille points de base par rapport au plus bas de mars, tout comme l’AUDSUD ou la NZDUSD.

Ce n’est que depuis le 1er avril que la Fed a acheté des titres pour une valeur de 733 milliards de dollars. Cela s’explique par le fait que dans la période à venir, elle ne pourra pas acheter la totalité des émissions, la question se pose de savoir si les investisseurs privés pourront absorber la différence ?

Si ce n’est pas le cas, le…



Lire l’article

CAC 40 : En manque de conviction, le CAC 40 se cherche une tendance




https://www.tradingsat.com/cac-40-FR0003500008/actualites/cac-40-en-manque-de-conviction-le-cac-40-se-cherche-une-tendance-914861.html



Lire l’article

Un risque de range ce matin sur les marchés européens en bourse


Nous risquons d’avoir un marché européen en range ce matin. En effet, le carnet d’ordre n’a pas l’air très nerveux. Les indices européens sont en train de créer une mini range comme on peut le voir dans la vidéo sur l’Eurostoxx 50.

Good Morning Trading Bourse 1 300x169

Good Morning Trading Bourse

La tendance reste cependant très positive. Le Japon a clôturé en hausse et malgré une baisse des marchés américains dans la dernière heure de cotation, les indices restent forts sur les futures.

Le Good Morning trading du jour

Comme vous pouvez le voir dans cette vidéo, tous les indices sont cloisonnés de manière relativement étroite. On risque d’avoir une accumulation « de pression » et une sortie violente du range. Plus on restera dans cette zone de compression, plus la rupture du range sera violente et brutale. Donc, une extrême prudence, surtout si vous voulez vous mettre contre la tendance de fond…

J’aurais le plaisir de vous retrouver dans la file du jour sur le forum bourse,

cordialement,

Benoist Rousseau



Lire l’article

l’impulsion haussière pourrait mener le marché à 1.0750


Points-clés de l’article :

  • Lors de la session Forex du lundi 18 mai, le taux EUR/CHF a proposé une impulsion haussière sous fond de déflation de l’économie suisse.
  • Sur le plan technique, le cours de l’eurofranc suisse pourrait rejoindre les 1.0750 chf.

Graphique du taux EUR/CHF en bougies japonaises journalières – source TradingView

EUR/CHF : l’impulsion haussière pourrait mener le marché à 1.0750

Lors de la session Forex du lundi 18 mai, le taux EUR/CHF a proposé une impulsion haussière sous fond de déflation de l’économie suisse

Le rebond récent du taux de change de l’Euro face à un panier de devises majeures est dû au plan d’aide franco-allemand annoncé cette semaine, un plan de 500 milliards sous forme de dette contractée par la Commission Européenne, qui pourra ainsi effectuer des dotations aux pays en difficultés, c’est donc une mutualisation européenne des risques. Mais rien n’est acquis, les Etats et Parlements doivent encore ratifier en juin, ça promet de bloquer dans certains pays…

Rien n’est donc acquis mais cela ouvre donc une perspective de rebond de court terme à la monnaie unique européenne. Cette dernière s’est notamment fortement reprise face au franc suisse, avec un rebond impulsif du taux EUR/CHF depuis le support chartiste formé à 1.05. Cette impulsion est en rupture avec la lente glissade baissière depuis le début de l’année.

A cela s’ajoute les perspectives économiques de l’économie suisse, désormais enfermée en déflation, ce qui va…



Lire l’article

Neovacs : Après la validation du plan de continuation d’activité, la cotation de Néovacs reprend en forte hausse



(BFM Bourse) – La société de biotechnologies spécialisée dans les maladies auto-immunes et les allergies sort de la procédure de redressement judiciaire grâce à un nouvel actionnaire, HBR. Déjà présent au capital de Cybergun ou Europlasma, ce fonds a pour stratégie d’investir dans des sociétés en restructuration nécessitant un accompagnement managérial et un apport en capitaux. L’objectif est de faire de Néovacs son bras armé dans le domaine de la santé.

Reprise de cotation en grande pompe pour Néovacs, société de biotechnologies introduite en Bourse en 2010 mais dont les difficultés financières ont entraîné sa cessation de paiement en novembre 2019 et son placement en redressement judiciaire. L’arrivée d’un nouvel actionnaire, le fonds spécialisé dans le redressement d’entreprises en difficultés HBR Investment Group, qui a obtenu des créanciers un important allègement de la dette, a convaincu le tribunal de commerce de prononcer la sortie de la procédure, permettant mercredi une reprise de cotation en hausse de 44,48% à 0,084 euro vers 10h05.

Le projet de plan de continuation de Néovacs élaboré par la société d’Hugo Brugière, HBR Investment Group, a été validé vendredi 15 mai par le tribunal de commerce de Paris. Créé en 2015 pour réaliser des investissements dans des sociétés en restructuration, le fonds est majoritairement contrôlé par…



Lire l’article

Indices : le doute reprend le dessus – USD/CAD : le dollar temporise


SUJETS ÉVOQUÉS DANS CE BRIEFING DES MARCHÉS :

  • Les bourses européennes fragilisées par les indicateurs
  • Wall Street recule avec les doutes sur le vaccin de Moderna
  • Graphique du jour – USD/CAD : un triangle descendant

Les bourses européennes fragilisées par les indicateurs

Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi, cédant aux prises de bénéfice après les plus hauts de près de deux mois touchés la veille, un mouvement logique dans le contexte d’incertitudes sur la pandémie de coronavirus et d’interrogations sur les réponses politiques et monétaires à la crise.

Par ailleurs, l’euphorie qu’ont suscitée lundi d’une part les premiers résultats de l’essai clinique de Moderna sur un candidat vaccin contre le coronavirus et d’autre part la présentation du projet franco-allemand de plan de relance de 500 milliards d’euros financé par des emprunts au niveau de l’Union est pour l’instant retombée.

Les indicateurs économiques du jour sont en effet venus rappeler aux investisseurs que le choc économique provoqué par la pandémie était loin d’être terminé. Les demandes d’allocations au chômage au Royaume-Uni ont augmenté de 856.500 en avril, la plus forte progression jamais enregistrée d’un mois sur l’autre (+69%), pour atteindre 2,097 millions, leur plus haut niveau depuis juillet 1996.

Un peu plus encourageant, l’indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne s’est redressé plus qu’attendu en mai, à 51,0 après 28,2 en…



Lire l’article

CAC 40 : L’indice parisien a ouvert la séance en baisse de -0.53%




https://www.tradingsat.com/cac-40-FR0003500008/actualites/cac-40-lindice-parisien-a-ouvert-la-seance-en-baisse-de-053-914781.html



Lire l’article