L’amélioration économique de l’Australie se poursuit alors que le pays a réussi à lutter contre la propagation du virus COVID-19. Tout comme la Nouvelle-Zélande, mais aussi comme de nombreux pays asiatiques, l’Australie a pris des mesures audacieuses contre la pandémie, et ces mesures ont porté leurs fruits.

Aidé par la saison chaude, l’Australie a connu très peu d’infections et un faible taux de mortalité. Cela dit, le rebond économique causé par la récession des coronavirus ne surprend personne.

Le taux de chômage diminue, le taux d’activité augmente

Le rapport sur l’emploi, couvrant le dernier mois de 2020, a montré un marché du travail solide sur tous les fronts. L’Australie a créé 50 000 emplois supplémentaires en décembre et le taux de chômage a encore baissé de 6,8% à 6,6%. Le marché s’attendait à une baisse du taux de chômage, mais seulement à 6,7%, de sorte que la publication du rapport en a surpris beaucoup.

Le taux d’activité continue d’augmenter. Il reste au-dessus de 70% et augmente même légèrement par rapport aux niveaux d’avant la pandémie. Pour en revenir au taux de chômage, ajusté avec le nouveau communiqué de presse, il n’est en hausse que de 1,5% par rapport au niveau enregistré il y a un an.

Naturellement, un tel rapport sur l’emploi ne pouvait être ignoré par le marché des devises. Le dollar australien (AUD), l’un des plus performants en 2020, a étendu ses gains à tous les secteurs. Le dollar australien s’est apprécié par rapport au dollar américain et reste proche des sommets récents. Il a même gagné contre l’euro, car la paire EURAUD reflète les difficultés que rencontrent les pays européens pour contenir le virus. La croix a chuté ces derniers mois de plus de mille pips, passant de 1,68 à 1,56 et ainsi de suite.

On dit qu’une monnaie doit refléter les forces et les faiblesses d’une économie. Parfois, il est en retard sur les événements macroéconomiques, parfois il évolue par anticipation, mais en moyenne, il devrait refléter les entrées et sorties de capitaux générées par la croissance économique.

Cela étant dit, l’économie australienne bénéficie de conditions favorables pour la période à venir. Premièrement, le temps chaud aide le pays à mieux contenir la propagation du virus. Ensuite, à mesure que les vaccins seront déployés dans le monde entier, à la fin de l’été en Australie, la production sera suffisante pour que le pays commence à vacciner sa population. Troisièmement, la hausse des prix des produits de base a atténué la pression exercée par la Banque de réserve d’Australie pour qu’elle agisse, car elle a compensé la vigueur du dollar australien.

En conclusion, une nouvelle reprise économique est possible dans les mois à venir, de sorte que le dollar australien devrait continuer d’enchérir à chaque baisse.



Source de l’article