Lvmh : Malgré le probable abandon du rachat de Tiffany, l’action LVMH bouge à peine



(BFM Bourse) – Un projet de fusion-acquisition déraille habituellement lorsque la cible est réticente à se livrer à l’acquéreur. Tiffany au contraire fustige les manoeuvres de LVMH pour retarder l’opération, et veut aller en justice pour obliger le géant français à respecter l’accord de rapprochement conclu l’an dernier.

Un scénario sens dessus dessous. Le numéro 1 mondial du luxe, à l’origine l’an dernier des démarches en vue d’une offre de rachat de Tiffany, a indiqué mercredi qu’il ne s’estimait pas en mesure de boucler le rachat du joaillier américain – déclenchant l’ire de ce dernier, qui aussitôt fait part de son intention de traîner LVMH en justice afin de parachever l’acquisition dans les conditions fixées. Une décision qui n’a pas inquiété outre-mesure les investisseurs. L’action LVMH recule à peine à la clôture ce mercredi (-0,087% à 404,5 euros), même s’il s’agit d’une performance relativement médiocre comparé au CAC 40, qui lui progresse de 1,4%.

Le groupe dirigé par Bernard Arnault avait officialisé le 28 octobre 2019 son intérêt pour Tiffany, qui lui aurait permis de muscler son pôle bijouterie. Sur la base du prix évoqué alors (120 dollars par action, soit 14,5 milliards de dollars au total, selon des sources proches) l’opération aurait déjà représenté la plus importante acquisition jamais opérée par le groupe (à comparer à une…



Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *