Les premières demandes d’allocations de chômage sont moins nombreuses que prévu


L’une des données économiques qui a pris de l’importance pendant la crise du coronavirus est le nombre de demandes hebdomadaires de chômage aux États-Unis. 

Présentée chaque jeudi pour la semaine précédente, elle indique le nombre de personnes qui demandent pour la première fois des allocations de chômage.

Jusqu’à la pandémie, les acteurs du marché se concentraient davantage sur les données relatives aux salaires non agricoles. Plus maintenant, car le besoin s’est fait sentir de connaître plus tôt les changements dans l’évolution du marché du travail.

Les données d’hier ont légèrement dépassé les attentes, mais elles n’ont pas réussi à soutenir le dollar. En fait, sur la publication meilleure que prévu, le dollar a continué sa chute.

Changements tectoniques en cours sur le marché du travail américain

Le marché du travail des États-Unis diffère de celui des autres pays développés. Il est l’un des plus durs en termes de concurrence, tandis que les salariés ne bénéficient pas des mêmes aides qu’en Europe, par exemple.

En d’autres termes, perdre un emploi aux États-Unis équivaut, pour beaucoup de gens, à perdre les prestations de soins de santé. Pour cette seule raison, la compétitivité du marché de l’emploi est plus forte que partout ailleurs dans le monde.

La pandémie COVID-19 a apporté plus qu’une récession. D’une certaine manière, elle ressemble à une guerre mondiale, mais cette fois-ci une…



Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *