Les données JOLTS du mois d’avril révèlent les faiblesses du marché du travail américain


Cette semaine, le Bureau des statistiques du travail aux États-Unis a publié le JOLTS (Job Opening and Labor Turnover) pour avril 2020. Bien qu’il soit considéré par beaucoup comme un communiqué économique de second rang en provenance des États-Unis, il est suivi de près par les traders qui surveillent le marché de l’emploi et ce que fait la Fed pour remplir son mandat de maximisation de l’emploi.

Ces données sont particulièrement importantes à la lumière du nombre historique de NFP partagé vendredi dernier. Bien que le JOLTS d’hier fasse référence au mois d’avril, il aide à comprendre les conditions du marché du travail avant le NFP de mai.

Près d’un million d’offres d’emplois en moins en avril

L’enthousiasme suscité par les données du NFP de mai de vendredi dernier (la plus forte augmentation du nombre d’emplois depuis que les données sont suivies) a rapidement disparu – le marché des changes a restitué tous les gains obtenus et même davantage. USDJPY, EURUSD, GBPUSD, AUDUSD – ils ont tous annulé les gains de vendredi dernier car il est devenu évident que les données comportaient de multiples erreurs lors de leur compilation.

Par conséquent, l’accent est mis sur les données de l’emploi de second rang pour faire la lumière sur l’état réel du marché du travail américain. Le dernier jour d’avril, le nombre de créations d’emplois a chuté à 5 millions. Le taux de création d’emplois a peu changé, à…



Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *