La livre sterling vendue de toutes parts car le Royaume-Uni viole intentionnellement le droit international


La livre britannique (GBP) est dans une course vers le fond. Elle a souffert des malheurs du Brexit et s’est effondrée à la nouvelle que le Royaume-Uni a l’intention de violer le droit international sur le traité du Brexit.

Il s’agit là d’un événement qui a pris le marché par surprise. À l’exception de la paire EURGBP, qui a rebondi depuis les creux atteints quelques jours avant le week-end, la livre sterling a commencé à baisser depuis lundi. Pour avoir une idée de l’impact, rappelez-vous que la semaine dernière encore, la paire GBPUSD a atteint près de 1,35 et s’échange maintenant dans la zone des 1,29. La même faiblesse apparaît sur toutes les paires de GBP, reflétant la réaction des marchés financiers à l’une des choses les moins britanniques de l’histoire récente.

Que s’est-il passé exactement et pourquoi c’est une mauvaise chose pour la livre sterling ?

En cas de no deal (soudain très probable), le traité convenu d’un commun accord, le “protocole sur l’Irlande du Nord”, sera dénoncé unilatéralement. Cela nuit à la crédibilité du Royaume-Uni et met l’Union européenne dans une position délicate pour aller de l’avant.

Il se pourrait très bien que cela ne soit qu’une partie des négociations pour faire aboutir le Brexit. Mais la façon de procéder risque de compromettre l’avenir du Royaume-Uni. Il est en effet peu probable que l’Union européenne se retire de la table des négociations. Ce qui est probable, c’est qu’il n’y a plus de…



Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *