GM renonce finalement à entrer au capital de Nikola… qui s’effondre à Wall Street



(BFM Bourse) – Contrairement à ce qui était initialement prévu, General Motors ne prendra finalement pas de participation au capital du fabricant de camions électriques Nikola. Ce dernier, qui a dû faire face à la démission de son patron à la suite d’accusations d’agressions sexuelles, dévisse à la Bourse de New-York.

C’est la douche froide pour Nikola. Trois mois après avoir conclu un partenariat stratégique avec General Motors (annonce qui avait alors fait bondir le titre du constructeur de camions électriques), Nikola indique dans un communiqué publié ce jour que les termes de l’accord ont changé.

De ce fait, alors qu’il était prévu que GM acquiert 11% du capital de Nikola dans le cadre de l’accord (le premier constructeur automobile américain devait, en échange, faire homologuer et assembler le SUV « Badger » de Nikola, à la fois en version à batteries et à pile à combustible), General Motors ne prendra finalement pas de participation au capital du spécialiste des camions à hydrogène.

Un protocole d’accord non-contraignant vient d’être signé en ce sens, même si celui-ci « est encore sujet à discussions » précise Nikola. La société a par ailleurs indiqué qu’elle abandonnait l’idée de fabriquer le Badger et prévoyait de rembourser tous les clients ayant versé une avance.

Ce revirement de GM découle très probablement des accusations de fraude qui ont visé Nikola mi-septembre…



Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *