Enrayer la spirale baissière : les fausses bonnes idées


Depuis le 20 février 2020, la forte chute des indices et des instruments financiers n’a épargné aucun marché. EnBourse revient sur certaines propositions visant à interrompre cette spirale baissière : la tentation de suspendre les cotations.

Une situation inédite

L’indice de volatilité des marchés a atteint des points culminants fin février et en mars dernier, en raison de l’extension de la vague épidémique du Coronavirus à un niveau mondial.

La crise sanitaire impacte l’ensemble des populations (plus de 3 milliards de personnes appelés à rester confinées), mais aussi de très nombreux secteurs économiques corrélés entre eux : tourisme, services, aéronautique, automobile, énergie…
D’autres pans de la production et du commerce internationaux, s’ils ne sont pas à l’arrêt, fonctionnent au ralenti, et pèsent sur les perspectives économiques mondiales.

Le Fonds Monétaire International – FMI évoque désormais une période de récession à venir, alors que les marchés sont entrés dans une tendance profondément baissière.

L'indice de volatilité des marchés à explosé à partir de la semaine du 17 février 2020 pour atteindre un plus haut les 18 et 19 mars 2020

L’indice de volatilité des marchés à explosé à partir de la semaine du 17 février 2020 pour atteindre un plus haut les 18 et 19 mars 2020

Sur-réaction des marchés : les nerfs des investisseurs mis à rude épreuve

Au 1er trimestre 2020, les indices auront côtoyé leurs plus hauts (Dow Jones, CAC40…), pour dégringoler violemment vers des plus bas. Tant à la hausse en janvier dernier, qu’à la baisse depuis…



Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *