En un trimestre, Softbank efface l’ensemble des pertes subies sur l’exercice précédent



(BFM Bourse) – Le rebond des marchés et des cessions d’actifs ont permis au conglomérat japonais qui contrôle l’opérateur télécoms SoftBank Corp -et pilote le gigantesque Vision Fund- de revenir dans le vert sur le premier trimestre de son exercice décalé.

Après avoir signé une perte nette record de près de 962 milliards de yens (7,7 milliards d’euros) en 2019-2020 à cause de l’impact de la pandémie et des investissements ratés comme WeWork, le mastodonte japonais SoftBank Group est revenu dans le vert sur son premier trimestre 2020-21 (avril-juin), essentiellement grâce à des gains exceptionnels. Le groupe s’est néanmoins montré prudent face à la persistance de la pandémie, se gardant de livrer des prévisions annuelles malgré la nette amélioration de ses performances financières au cours des trois derniers mois.

Sur la période, son bénéfice net s’est élevé à 1.255,7 milliards de yens (10 milliards d’euros), une progression de 11,9% sur un an, porté par les 7,9 milliards d’euros de plus-values liées à ses investissements dans d’autres sociétés entre avril et juin, selon un communiqué. Il a par ailleurs profité de cessions d’actifs, en particulier la vente des deux tiers de sa part de 24% dans le groupe américain de télécoms T-Mobile U, et tiré profit de la fusion finalisée le 1er avril entre sa filiale américaine de télécoms Sprint et T-Mobile…



Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *