Amoeba : Nouveaux arguments scientifiques en faveur du produit de décontamination d’Amoeba



(BFM Bourse) – Le titre de la société lyonnaise à l’origine d’un produit biocide non chimique destiné à traiter le risque microbiologique dans des applications liées à l’eau, à la santé et aux plantes, à partir de l’amibe Willaertia magna C2c maky, bondit de 12% vendredi après la publication d’un nouvel article dans une revue scientifique.

S’ils n’en comprennent pas nécessairement toute la teneur, les investisseurs saluent la publication dans la revue scientifique à comité de lecture Microorganisms d’un nouvel article qu’Amoeba présente comme majeur vis-à-vis de la compréhension du mode d’action de l’amibe Willaertia magna C2c maky, à l’origine d’un produit expérimental (alternatif aux produits chimiques) pour éliminer les bactéries dans l’eau. La société étudie également des applications dans la santé, comme le traitement des plaies chroniques, et dans la protection des cultures.

Vers 10h50, le titre gagne 12,74% à 3,895 euros à la suite de la publication dans Microorganisms d’un article présentant les travaux réalisés conjointement par l’IHU Méditerranée Infection, à Marseille et Amoéba dans l’étude du patrimoine génétique et du métabolisme de l’amibe sur laquelle la société fonde ses espoirs.

Alors que les amibes (micro-organismes complexes capables de phagocyter d’autres micro-organismes comme des bactéries) sont encore loin d’avoir…



Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *