(BFM Bourse) – La société britannique à bas prix a signalé une augmentation des réservations dans les heures qui ont suivi l’annonce par Boris Johnson du plan de déconfinement du pays, qui pourrait rouvrir les liaisons internationales à partir du 17 mai. Une perspective renforcée par l’avancement des campagnes de vaccination.

Alors que déjà plus d’un quart de la population britannique a reçu au moins une injection contre Covid-19, le Royaume-Uni – pays le plus touché d’Europe au point d’avoir opté pour un troisième confinement – peut désormais envisager un retour à la normale. Le Premier ministre Boris Johnson a dévoilé lundi son plan de sortie « prudent » mais « irréversible ».

« Le bout du tunnel est vraiment en vue et cette année calamiteuse cédera la place à un printemps et à un été qui seront très différents et incomparablement meilleurs que l’image que nous avons devant nous aujourd’hui », a déclaré Boris Johnson. L’objectif serait de lever toutes les restrictions sociales d’ici le 21 juin au plus tôt, avec de nouvelles étapes toutes les cinq semaines sous réserve d’une amélioration de quatre critères de santé clés.

Priorité aux écoles, avec un retour des élèves en classe à partir du 8 mars. Puis si tout va bien une réouverture des magasins non essentiels le 12 avril, et une reprise (avec un certain gabarit) des restaurants, des événements sportifs et des connexions internationales le mai 17. Enfin, le 21 juin, les dernières restrictions (discothèques, concerts, grands événements sportifs) pourraient également être levées.

Une augmentation de 337% des réservations de vols

Lundi soir, Easyjet a signalé que les réservations en provenance du Royaume-Uni pour le 17 mai avaient déjà explosé, avec une augmentation de 337% des réservations de vols et de 630% pour les séjours emballés par Easyjet. Les Britanniques se sont précipités vers des destinations balnéaires (Malaga, Alicante et Palma en Espagne, Faro au Portugal et en Crète), surtout pour août mais aussi juillet et septembre.

Le pionnier européen du transport aérien à bas prix a mis en place une politique de flexibilité maximale, invitant les clients à faire leurs réservations sans arrière-pensées sachant qu’ils pourront toujours les changer.

«Nous avons constamment constaté une demande de voyages refoulée et cette flambée des réservations montre que les consommateurs britanniques espéraient ce signal du gouvernement selon lequel il envisage de rouvrir les transports. Le discours du Premier ministre a apporté la confiance nécessaire à tant de nos clients au Royaume-Uni, avec une demande de vols déjà en hausse de 337% et une demande de vacances en hausse de 630%, les destinations balnéaires se révélant être les plus populaires cet été », a commenté le PDG Johan Lundgren. « Nous travaillerons 24 heures sur 24 pour nous assurer que nous sommes prêts à accélérer nos vols afin de permettre aux gens de renouer avec leurs amis et leur famille ou de les emmener pour des vacances mémorables tant attendues », a-t-il déclaré.

Sur le marché boursier, l’annonce a provoqué un bond de 7,9% du prix d’Easyjet mardi matin à 962,80 pence.

Air France et Lufthansa en profitent en bourse

Alors que le Royaume-Uni montre la voie avec son plan graduel d’allégement des restrictions, « les investisseurs européens espèrent que les programmes de vaccination gagneront du terrain dans le reste du continent et ouvriront la voie à un retour à la normale », observe Milan Cutkovic, analyste de marché. pour la société de bourse Axi.

Aussi, dans le sillage d’Easyjet, International Airlines Group (qui possède notamment British Airways) a pris 6,7% peu après l’ouverture des marchés, le Franco-Néerlandais Air France-KLM a gagné jusqu’à 6,4% le matin et la Lufthansa allemande jusqu’à 5%.

Autres acteurs exposés au tourisme, tels que les hôteliers comme InterContinental Hotels (+ 3,3%) ou Accor (+ 2,9%) étaient également recherchés.

Guillaume Bayre – © 2021 BFM Bourse

Suivez-vous cette action?

Recevez toutes les informations sur AIR FRANCE-KLM en temps réel:




Source de l’article