Archives : 24 février 2021

Cac 40: Le CAC signe un nouveau record en clôture depuis plus d’un an



(BFM Bourse) – Bien aidée par l’accalmie du marché obligataire et le retournement des indices new-yorkais, la CAC 40 attrape 0,31% et termine la séance au plus haut depuis le 21 février 2020.

Apaisés mais pas complètement rassurés mardi par l’audition de Jérôme Powell devant le Sénat américain qui a déclaré mardi qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter d’un retour de l’inflation, les marchés mondiaux quittent franchement le monde. ‘avant mercredi, après les nouveaux commentaires de l’homme fort de la Fed à la Chambre des représentants. Après une ouverture dans le rouge, les principaux indices de Wall Street se sont retournés et le Dow Jones atteint même un plus haut historique peu avant 18 heures (+ 0,7%). A Paris, le CAC est également passé au vert peu après l’ouverture de la Bourse de New York, clôturant la séance sur un gain de 0,31% à 5 797,98 points, un plus haut en clôture depuis plus d’un an.

« Après Christine Lagarde lundi, Jérôme Powell a également distillé un message de prudence hier (mardi, NDLR) lors de son audition au Sénat, qui a permis de limiter la hausse des taux souverains aux Etats-Unis comme en Europe », note Philippe Cohen, directeur adjoint de Kiplink Finance. Un relâchement de courte durée, cependant, puisque les rendements des emprunts d’Etat ont recommencé à remonter le matin outre-Atlantique, avant que Jerome Powell ne retourne au chevet des investisseurs inquiets en début d’après-midi. Lors d’une audition devant la Chambre des représentants cette fois, le patron de la Fed a déclaré que l’institution monétaire n’augmenterait pas ses taux tant que l’inflation ne dépasserait pas son objectif (fixé à 2%). « Nous pensons que nous pouvons le faire, nous pensons que nous le ferons. Cela pourrait prendre plus de trois ans », a-t-il ajouté.

Le rebond des indices américains n’est pas ailleurs alimenté par des nouvelles encourageantes sur le front de la santé, les autorités américaines ayant confirmé l’efficacité du vaccin unidose développé par Johnson & Johnson, qui se dit prêt à distribuer 3 à 4 millions de doses du la semaine prochaine.

Autre bonne surprise du jour sur le plan macroéconomique: la révision à la hausse du PIB allemand au quatrième trimestre (à + 0,3% contre une première estimation de + 0,1%), notamment sous l’effet du dynamisme des exportations et de la construction.

Restitution de dividende à Fnac Darty

Aux valeurs, la Fnac Darty se démarque à Paris avec un bond de 9,6%, investisseurs se félicitant du versement du premier dividende depuis le retour du groupe en bourse en 2013. Les solides perspectives dévoilées par Biomérieux semblent séduire le marché, même si le titre n’enregistre qu’une hausse de 0,8% en clôture, contre plus de 6% en début de matinée.

Prix ​​du pétrole à la hausse

Le repli du compartiment technologique se poursuit parmi les fleurons de la bourse (-1,2% pour Dassault Systèmes, -0,7% pour Worldline et Téléperformance, -0,6% pour STMicro), tandis que Crédit agricole profiter d’une augmentation de recommandation pour prendre 2,6%. La meilleure performance de la journée est pour Airbus (+ 3,8%)

Dans le département de l’énergie, les principales références de pétrole brut progressent clairement malgré une hausse surprise des stocks de pétrole la semaine dernière aux États-Unis, et ont atteint de nouveaux sommets depuis janvier 2020. Peu après 18h15, le baril de pétrole Brent prend 2,61% à 66,76 dollars et celui de WTI avance de 2,34% à 63,16 dollars pour la WTI. Cela profite aux valeurs du secteur à Paris (+ 7,2% pour Schlumberger, + 5,5% pour Technip, + 4,3% pour Vallourec, + 1,7% pour le Total)

Sur le Forex, la monnaie unique cède 0,08% à 1,2143 dollar. Enfin, le lendemain d’une chute sous les 45000 $, le Bitcoin se négocie à nouveau près de 50000 $ vers 18h20

Quentin Soubranne – © 2021 BFM Bourse



Source de l’article


Nasdaq Composite : Sensibilité intense à la question des taux longs (©ProRealTime.com)

Nasdaq Composite: Sensibilité intense à la question des taux longs


(BFM Bourse) – Les valeurs technologiques, particulièrement sensibles au retour à la thématique de l’inflation, ont été durement touchées depuis la fin de la semaine dernière par une rotation sectorielle en leur faveur, et en faveur des valeurs industrielles et plus généralement cycliques. Ce thème du retour de l’inflation s’est notamment dessiné au cœur de la semaine dernière avec une agréable surprise des ventes au détail outre-Atlantique, gonflées par des chèques distribués aux ménages les plus touchés économiquement par la crise Covid. L’indice Nasdaq Composite, au terme d’une séance particulièrement volatile et nerveuse mardi, a accusé une perte au bout de 0,50% à 13 465, avec une visite en séance de 13 000 points.

Pour Exane Solutions, «la remontée des taux est l’un des principaux risques pour le scénario macro-financier de 2021 car elle peut raviver les inquiétudes sur la valorisation de certains segments de marché (notamment les valeurs technologiques américaines). La Fed pilote la courbe des taux, provoquant la décompression du marché obligataire et empêchant le resserrement des taux réels. « 

Hier, particulièrement attendu au tournant, J. Powell a entamé la série d’auditions semestrielles devant le Sénat. Le président de la Fed a apporté un certain apaisement, un soulagement, en écartant le scénario d’un resserrement plus rapide que prévu des conditions de crédit. Le pilotage de la courbe des taux par les outils monétaires devra se faire correctement. «Une chose est certaine», selon les recherches de la BRED, «le président de la FED ne veut pas incarner celui qui va ralentir la reprise américaine en parlant de hausses de taux, même si certains pensent que nous entrons dans un« petit » Période de surchauffe. « 

Dans le chapitre statistique d’hier, l’indice de confiance des consommateurs (Conference Board) s’est élevé à 91,3, au-delà des attentes (90,2). A suivre en priorité ce mercredi, les ventes de logements neufs à 16h00 et les stocks de brut à 16h30

ÉLÉMENTS GRAPHIQUES CLÉS

La question est maintenant de savoir si l’indice Nasdaq Composite a fini de dessiner l’amplitude d’une forte consolidation à venir, entre 13 000 et 14 000 points. La structure de la bougie d’aujourd’hui sera instructive à cet égard, même si l’objectif à court terme identifié hier à 13 000 points a été subrepticement atteint au cours de la séance. Avis négatif sur l’ampleur de la prochaine session.

PRÉVOIR

Au vu des facteurs graphiques clés que nous avons évoqués, notre opinion est négative sur l’indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l’indice composite Nasdaq cite en dessous de la résistance à 13730,00 points.

TABLEAU DE DONNÉES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite: Sensibilité intense à la question des taux longs (© ProRealTime.com)

© 2021 BFM Bourse



Source de l’article


MCDON W 220S OPEN UNI : Nouvel outil de couverture sélectionné (©ProRealTime.com)

MCDON W 220S OPEN UNI: Nouvel outil de toiture sélectionné




https://www.tradingsat.com/mcdon-w-220s-open-uni-DE000UC1TCM0/conseils/mcdon-w-220s-open-uni-nouvel-outil-de-couverture-selectionne-955563.html



Source de l’article


Le dollar teste un support majeur à 90 points


Points clés de l’article DXY:

  • Le dollar sous pression dans un climat d’optimisme renouvelé des investisseurs dans la reprise économique mondiale
  • Une baisse de DXY moins de 90 points formeraient un motif de retournement baissier en «tête et épaules»

Le dollar sous pression dans un climat d’optimisme renouvelé des investisseurs dans la reprise économique mondiale

Sous pression, le dollar teste à nouveau un support majeur à 90 points depuis le début de la semaine. Le dollar est pénalisé à court terme par l’optimisme renouvelé des investisseurs de l’économie mondiale, le même optimisme qui fait remonter les taux longs et met la pression sur les marchés actions.

Concrètement, plus que les actifs «risqués», ce sont les actifs cycliques qui surperforment à court terme. Sur le marché boursier, les secteurs de l’énergie, de la finance et des matériaux surperforment et sur le marché des changes, ce sont les dollar australien, le yuan, leeuro et le livre sterling qui gagnent le plus de terrain.

Cette tendance pourrait se poursuivre tant que les investisseurs verront de plus en plus le bout du tunnel de cette crise sanitaire. En effet, alors que les contaminations et les hospitalisations diminuent et que le rythme des vaccinations s’accélère, les investisseurs sont de plus en plus confiants dans la reprise économique et donc dans les économies et secteurs cycliques pour se redresser.

Les politiques monétaires ont jusqu’à présent eu peu d’impact sur le marché des changes, toutes les banques centrales appliquant une politique ultra-accommodante. Jerome Powell a également déclaré mardi que la Fed le resterait tant que les objectifs en termes d’emplois et d’inflation ne seraient pas atteints, au moins jusqu’à la fin de l’année, car un retour au plein emploi n’est pas attendu avant la mi-2022. .

Un retrait du DXY en dessous de 90 points formerait un modèle de retournement baissier en «tête et épaules»

Graphique quotidien du cours DXY fait sur TradingView:

DXY: Dollar teste un support majeur à 90 points

En termes d’analyse technique, le DXY forme un pattern de retournement baissier «tête et épaules» qui serait validé en cas de clôture journalière en dessous du support symbolique de 90 points.

Si tel est le cas, les perspectives à court terme redeviendraient baissières, le dollar DXY pourrait reculer à son plus bas de janvier de 89,20 points, puis éventuellement à son plus bas de 2018 à 88,25 points.

Prévisions USD

Prévisions USD

Recommandé par Valentin Aufrand

Découvrez nos dernières prévisions

CONTINUEZ VOTRE LECTURE

élément à l’intérieur du élément. Ce n’est probablement pas ce que vous vouliez faire! N nChargez le bundle JavaScript de votre application dans le élément à la place.



Source de l’article


Cac 40: Apaisé par les déclarations de Jerome Powell, l’ACC maintient l’équilibre



(BFM Bourse) – La stabilisation des rendements souverains suite aux déclarations rassurantes de Jérôme Powell sur l’inflation rassure les investisseurs, mais laisse l’ACC sans direction.

Rassuré par les propos du président de la Fed qui a déclaré mardi qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter d’un retour de l’inflation, qui a permis un fort rebond des indices new-yorkais (le Nasdaq a ainsi terminé la séance de mardi à -0,5% après avoir baissé de près de 4 % du matin), le marché parisien semble apaisé. « Après Christine Lagarde lundi, Jérôme Powell a également distillé un message de prudence hier (mardi, NDLR) lors de son audition au Sénat, qui a permis de limiter la hausse des taux souverains hier aux Etats-Unis ainsi qu’en Europe » , indique Philippe Cohen, directeur adjoint de Kiplink Finance. Malgré cet assouplissement sur le marché obligataire, le CAC a eu du mal à trouver une direction dans la matinée et n’a enregistré qu’une légère hausse de 0,21% à 5791,99 points à 13h30.

En particulier, la perspective d’une nouvelle baisse de Wall Street – les futures pointant vers une ouverture dans le rouge – et la nouvelle baisse des indices asiatiques (-1,6% à Tokyo, -2% à Shanghai, -3% à Hong Kong), signe que l’homme fort de la Fed n’a pas dissipé toutes les craintes liées aux valorisations atteintes par les marchés. Les investisseurs devraient donc à nouveau scruter de près les propos de plusieurs membres de l’institution monétaire qui doivent s’adresser à la Chambre des représentants mercredi après-midi, à commencer par son président.

Restitution de dividende à Fnac Darty

La bonne surprise du jour est macroéconomique avec la révision à la hausse du PIB allemand au quatrième trimestre (à + 0,3% contre une estimation initiale de + 0,1%), notamment sous l’effet du dynamisme des exportations et de la construction.

En valeurs, la Fnac Darty se démarque à Paris avec un bond de 10,3% à 13h20, investisseurs se félicitant du versement du premier dividende depuis le retour du groupe en bourse en 2013. Les solides perspectives dévoilées par Biomérieux semblent séduire le marché, même si le titre ne montre qu’une hausse de 2% à midi contre plus de 6% en début de matinée.

Prix ​​du pétrole à la hausse

Le repli du compartiment technologique se poursuit parmi les fleurons de la bourse (-2,3% pour Worldline, -0,7% pour Capgemini et Téléperformance), tandis que Crédit agricole bénéficie (+ 2,8%) d’une augmentation des recommandations – toutes les notes d’analystes de la journée peut être trouvé ici.

Dans le département de l’énergie, les principales références de brut progressent et affichent des gains de 1,26% à 65,30 $ pour le Brent et 1,12% à 62,36 dollars pour le WTI. Sur le Forex, la monnaie unique s’apprécie de 0,17% à 1,2171 dollar. Enfin, le lendemain d’une chute sous les 45000 $, le Bitcoin échangé à plus de 51000 $ vers 13h30

Quentin Soubranne – © 2021 BFM Bourse



Source de l’article


Biomerieux: les bénéfices de Biomérieux s’envolent avec le Covid … tout comme les dividendes



(BFM Bourse) – Le laboratoire pharmaceutique affiche une forte croissance de ses résultats annuels, soutenu par sa gamme de tests de diagnostic moléculaire, et prévoit toujours une croissance organique de 5 à 8% en 2021. Le marché s’apprécie.

Poussé par la crise sanitaire, le spécialiste tricolore du diagnostic in vitro a réalisé l’une des meilleures performances du SBF 120 au cours de l’année écoulée (+ 45,6%, est meilleur que n’importe quel groupe du CAC).

Et après avoir touché mi-octobre 2020, point culminant depuis novembre 2018, le titre a ensuite souffert du retournement sectoriel induit par les perspectives de reprise économique, ainsi que d’une dégradation de Berenberg qui a remis en cause «le paysage de la poste». secteur des services et technologies médicaux. Il est ainsi passé de 144 à 108 euros (à l’issue de ce mardi). Soutenu par les solides perspectives de croissance dévoilées par Biomérieux à l’occasion de ses résultats annuels, il a recommencé à remonter et a enregistré un gain de 4% à 112,8 euros peu après 12 heures.

Des avantages en plein essor avec le Covid

Le groupe a enregistré un bénéfice net de 404 millions d’euros en 2020, en hausse de 48,2% sur un an. Le résultat opérationnel courant contributif, indicateur clé privilégié par l’entreprise, atteint quant à lui 613 millions d’euros (+ 58% publié, + 66% organique, soit à périmètre et change constants), soit une marge de 19,6% du chiffre d’affaires contre 14,5 % un an plus tôt. Le chiffre d’affaires atteint quant à lui 3,12 milliards d’euros, en hausse de 16,6% (+ 19,7% à taux de change et périmètre constants).

«Dans le contexte exceptionnel que le monde connaît depuis un an, Biomérieux s’est fortement mobilisé et a une nouvelle fois démontré la pertinence de ses solutions. Notre positionnement de spécialiste du diagnostic in vitro et notre développement de solutions adaptées à la détection de Covid-19 nous a permis de réaliser des performances commerciales et financières remarquables », se félicite le PDG Alexandre Mérieux – dont la famille détient toujours 58% du capital du groupe créé par son arrière-grand-père en 1897.

Dans le détail, le pôle applications cliniques, qui représente 85% du chiffre d’affaires de Biomérieux et comprend notamment des dispositifs de microbiologie et de biologie moléculaire, a enregistré une croissance organique de plus de 23% à 2,66 milliards d’euros. euros. Il a notamment été porté par le pôle biologie moléculaire (+ 83,8% bio à 1,2 milliard d’euros), grâce à une forte demande pour son panel respiratoire pour le diagnostic de Covid-19. Au sein de ce pôle, cependant, la gamme microbiologie est restée en recul sur un an (-5,3% à 950,7 millions d’euros), malgré un retour à la croissance des ventes de réactifs d’hémoculture au quatrième trimestre 2020..

Un dividende de 0,62 euro par part

Le chiffre d’affaires de la division des applications industrielles a lui-même légèrement augmenté sur un an (+ 2,3% en organique à 454,7 millions d’euros) après avoir été freiné pendant la majeure partie de 2020 par la baisse du marché. agroalimentaire. Par région, l’Amérique du Nord, premier marché de l’entreprise, a vu ses ventes grimper de près de 40% en organique à 1,43 milliard d’euros (soit 45,7% du chiffre d’affaires de Biomérieux) en 2020, soit une augmentation d’environ 8% en Europe, son deuxième marché, tandis que l’Asie -Le Pacifique est resté quasi stable (+ 0,6%).

Ces résultats ressortent « légèrement au-dessus des attentes du côté de la marge d’EBITDA, alors que les ventes sont en ligne » avec les prévisions du marché, estiment les analystes d’Invest Securities. Fort de cet exercice convaincant, le conseil d’administration de Biomérieux proposera à l’assemblée générale du 20 mai d’approuver un dividende de 0,62 euro par action (vs 0,19 euro pour l’exercice 2019 et 0,35 euro l’année précédente), pour un montant total de 73 millions d’euros.

Le groupe affiche également de solides perspectives pour l’exercice en cours. «Dans un contexte où l’incertitude prédomine encore», Biomérieux vise en effet une nouvelle hausse de son chiffre d’affaires – «entre 5 et 8% à taux de change et périmètre constants», avec une progression qui devrait «être particulièrement dynamique au premier semestre, en ligne avec le 4ème trimestre, qui a vu les ventes bondir de plus de 20% « . Le résultat opérationnel courant devrait également ressortir «en ligne avec celui de 2020» à taux de change courants.

(avec l’AFP)

Quentin Soubranne – © 2021 BFM Bourse

Suivez-vous cette action?

Recevez toutes les informations sur BIOMERIEUX en temps réel:




Source de l’article


Le cours de l’action Aviva menace de briser la résistance horizontale après l’annonce des résultats du quatrième trimestre 2020


Aviva est un géant britannique de l’assurance qui propose également des produits d’épargne au Royaume-Uni, en Asie du Sud-Est, dans le reste de l’Europe ou en Amérique du Nord. C’est également un prestataire de services de gestion d’actifs et il propose des services de gestion d’investissements à des clients institutionnels.

Le cours de l’action d’Aviva a chuté de façon spectaculaire lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé le monde occidental, comme l’ont fait tous les indices boursiers. Cependant, il a rebondi avec le rebond général du marché et menace maintenant de dépasser le niveau clé de 400 GBP.

À une semaine des résultats du quatrième trimestre 2020, l’action Aviva peut-elle résister à la rupture?

Quand Aviva publie-t-elle ses revenus du 4e trimestre?

La semaine prochaine, Le 4 mars 2021, Aviva publiera son chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2020 et ses résultats annuels 2020.

Les attentes du marché basées sur le compte de résultat d’Aviva?

Le marché s’attend à une croissance des revenus d’environ 10% pour atteindre 64,71 milliards de dollars. À ce rythme, la société négociera à un ratio prix / ventes à terme de 0,32. Si l’entreprise dépasse les attentes du marché, le cours de l’action peut lui permettre d’essayer la résistance horizontale fournie par le sommet d’un triangle de contraction précédent.

Actions Aviva: Analyse technique

Le cours de l’action Aviva est tombé d’un triangle qui a agi comme un modèle d’inversion. La baisse s’est produite lors de la déroute boursière de mars-avril 2020, et le sommet du triangle devrait agir comme un pivot majeur. Un passage au-dessus du sommet du triangle est une étape majeure pour le cours de l’action Aviva, car cela implique une reprise complète de la pandémie et, pourquoi pas, l’optimisme quant au Brexit et son impact sur les activités principales.

En cas de surprise négative sur les bénéfices, le point médian du canal haussier devrait fournir un support dynamique. C’est là que les taureaux sont les plus susceptibles d’intervenir, ainsi que sur le bord inférieur du chenal. En cas de surprise positive, l’attention se porte directement sur le niveau de 400 £ – une clôture quotidienne au-dessus devrait déclencher davantage de hausse.

Quelles sont les perspectives du cours de l’action Aviva?

Aviva a récemment décidé de se concentrer sur ses activités principales au Royaume-Uni, au Canada et en Irlande. A ce titre, il a vendu ses activités françaises pour 3,2 milliards d’euros et a également annoncé son retrait de Turquie. Grâce à une collaboration avec la société de capital-risque Artemis, Aviva a annoncé un nouvel investissement dans la fintech et l’insurtech à la fin du mois de janvier de cette année. Si les résultats de la semaine prochaine sont une bonne surprise, le cours de l’action Aviva pourrait tenter de contester le niveau clé de 400 GBP.



Source de l’article


Yellen et Powell, les stars de la semaine de trading jusqu’à présent


La semaine de négociation actuelle a commencé en beauté – Janet Yellen, la secrétaire au Trésor américain, a prononcé un discours lundi et a exprimé ses inquiétudes concernant le marché de la crypto-monnaie. Ce n’est pas la première fois qu’elle le fait depuis qu’elle a pris la tête du Trésor, mais elle n’a pas été aussi bruyante cette semaine.

Elle s’est principalement concentrée sur les Bitcoins et a fait valoir qu’ils sont utilisés pour des transactions illicites et consomment de grandes quantités d’énergie. Aucune autre utilisation, et donc une bulle, prévient-elle. En conséquence, Bitcoin a fortement chuté de 58000 $ au cours du week-end à 45000 $ hier, alors que les marchés au comptant américains étaient sur le point d’ouvrir.

Réfléchir au discours de Yellen était d’une importance secondaire pour l’actuel président de la Fed, Jerome Powell. Powell a commencé son témoignage semestriel hier avec le premier tour devant le Comité sénatorial des banques. Ses remarques ont été attendues par les acteurs du marché dans l’espoir qu’ils inverseront la tendance baissière du Nasdaq qui a suivi le discours de Yellen; C’est exactement ce que Powell a fait.

Qu’a dit Powell?

Dès le début du témoignage de Powell, les indices boursiers ont atteint leur point le plus bas. Le Dow Jones a inversé les pertes initiales, dans un mouvement observé tout au long de la semaine dernière – vente à l’ouverture et rebond dans la seconde moitié de la séance de négociation. Même le Nasdaq a rattrapé l’essentiel du terrain perdu, tandis que le S & P500 est passé au vert une heure avant la fin de la séance.

Powell a déclaré que la Fed s’attend à une inflation volatile pour l’année à venir, mais la Fed n’est pas si inquiète maintenant. De plus, il a exclu toute intention de la Fed de réduire les achats d’actifs et, si c’était le cas, la Fed l’annoncerait correctement à l’avance.

Les monnaies numériques ont été remises en question et Powell a déclaré que la Fed envisageait un dollar numérique soutenu par la banque centrale. Il a même dit que c’était une priorité absolue, mais avec le statut de réserve du dollar, le sentiment d’urgence n’est pas très fort.

Les marchés ont apprécié que Powell n’ait rien suggéré concernant une éventuelle réduction du programme d’assouplissement quantitatif, ce qui a ouvert la voie à un rebond. Cependant, le marché boursier, en particulier le secteur technologique, semble faible ici. Certaines entreprises publiques ont investi massivement dans Bitcoin ces derniers temps, et la sous-performance de la crypto-monnaie pourrait affecter les résultats. Si le déclin de Bitcoin se poursuit, le secteur de la technologie aura du mal à rebondir sur les sommets.



Source de l’article


L’inflation sous-jacente de la zone euro a connu la plus forte augmentation jamais enregistrée en janvier


Les données d’inflation européenne pour le mois de janvier ont été publiées hier. Sans surprise, l’IPC final et l’IPC de base n’ont pas dévié des attentes, se situant respectivement à 0,9% et 1,4%. Pourtant, ces données sont difficiles à ignorer pour diverses raisons.

La première est que la hausse de l’inflation sous-jacente est la plus importante jamais enregistrée. Une autre raison est que les prix des produits alimentaires frais et des services ont augmenté beaucoup plus rapidement que l’IPC global.

Il semble que l’IPC global soit poussé plus haut par la hausse des prix du pétrole. Le prix du pétrole brut a bondi au-dessus de 62 $ hier, et le mouvement à la hausse observé depuis le début de l’année commerciale commence à se traduire par une inflation plus élevée. Un autre facteur qui explique la hausse de l’inflation est la taxe carbone allemande. Cependant, qu’il s’agisse de la hausse du pétrole, de la TVA allemande ou de la taxe carbone, une chose demeure: les prix des biens et services ont rebondi de presque zéro à l’objectif de la BCE. descendre en dessous, mais à près de 2%. La BCE peut-elle contenir l’inflation si les facteurs exogènes restent en place?

Détails des données de janvier 2021 sur l’inflation dans la zone euro et son impact sur les paires d’euros

Le tableau ci-dessus comprend deux parties – toutes deux extrêmement pertinentes pour comprendre les défis de la lutte contre l’inflation dans l’Union européenne. L’inflation est difficile à équilibrer parce qu’une inflation ou une déflation plus faible est traitée différemment d’une inflation plus élevée.

Un examen attentif en haut du graphique montre les énormes différences qui existent dans l’Union européenne. La Pologne est en tête avec 3,6%, tandis que la Grèce est en retard avec 2,4%. Notez que tous les pays du tableau ne font pas partie de la zone euro, de sorte que les politiques de la BCE ne s’appliquent qu’aux pays membres. Ainsi, les Pays-Bas sont le pays de la zone euro avec le taux d’inflation le plus élevé (1,6%).

Comment définir une bonne politique monétaire dans la zone euro pour lutter à la fois contre la déflation en Grèce et contre une inflation proche de l’objectif aux Pays-Bas? C’est l’un des plus grands défis de la BCE et la période à venir n’est pas facile à gérer.

Les paires d’euro n’ont pas réagi aux données car elles ont été évaluées. N’oubliez pas que les données réelles étaient comme prévu. Alors la paire EURUSD est resté inchangé alors que le marché se concentrait davantage sur le prochain témoignage du président de la Fed, Jerome Powell.

Nous ne pouvons ignorer la hausse de l’inflation en janvier et ce qu’elle signifie pour la période à venir. La BCE doit calibrer ses prévisions afin que le marché puisse correctement évaluer la hausse de l’inflation observée dans la moitié inférieure du tableau ci-dessus.



Source de l’article


Bourse : Powell rassure les marchés – GBP/USD : la livre sterling poursuit son rallye

la livre sterling poursuit son rallye


SUJETS COUVERTS DANS CE BRIEFING SUR LE MARCHÉ:

  • Bourses européennes digérer les annonces de la Fed
  • Wall Streetrassuré par Powell
  • Graphique du jour –GBP/USD : la livre continue de briller

Les bourses européennes digèrent les annonces de la Fed

Les Bourses européennes sont en hausse mercredi, tiraillées entre la révision à la hausse de la croissance allemande au quatrième trimestre et l’impact de la baisse de Nasdaq Lieux américains et asiatiques majeurs.

La bonne surprise du jour est macroéconomique avec la révision à la hausse du produit intérieur brut (PIB) allemand au quatrième trimestre, qui affiche désormais une croissance de 0,3%, trois fois plus élevée que la première estimation, grâce au dynamisme des exportations et de la construction.

Mais les investisseurs doivent aussi faire face à la perspective d’une nouvelle baisse de Wall Street et à la forte baisse des actions japonaises et chinoises, signe que les déclarations rassurantes de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, ne suffisent pas à apaiser toute valorisation. préoccupations.

Indices de prévision

Indices de prévision

Recommandé par Joris Zanna

Recevez nos prévisions de stock

Wall Street rassuré par Powell

Wall Street a effacé ses pertes mardi après-midi, seul le Nasdaq se terminant plus bas, alors que le S&P-500 et le Dow Jones ont clôturé la séance après une bataille entre les valeurs bénéficiant de mesures de confinement sanitaire et celles bénéficiant davantage d’une réouverture de l’économie.

Les principales actions de croissance sur les marchés, qui ont grimpé en flèche lors des verrouillages imposés face à la crise sanitaire des coronavirus, ont pesé sur Wall Street pendant une grande partie de la journée, les investisseurs favorisant des actions plus attendues avec la levée progressive des restrictions à l’économie à mesure que les vaccins sont lancés à travers les États-Unis.

Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine (Fed), a écarté dans la journée le risque que les mesures de soutien mises en place par la banque centrale favorisent la formation d’une bulle financière, et il a souligné que la politique La politique monétaire accommodante de la Fed resterait en place « pour un certain temps » encore.

Par conséquent, la Dow Jones, gagne 0,05% à 31 537,35 points. Le Nasdaq a donné 0,50% et le S et P-500a pris 0,13%.

Autremises à jour sur l’actualité des marchés financiers

Le prix du pétrole réagissent modérément à l’annonce de l’américainPetroleum Institute (API) d’une augmentation inattendue d’un million de barils deles stocks de brut aux États-Unis la semaine dernière, la vague de froid dans le sudu pays qui a pesé sur la demande des raffineries.

Prévisions pétrolières

Prévisions pétrolières

Recommandé par Joris Zanna

Recevez nos prévisions pétrolières

Calendrier économique d’aujourd’hui:

Bourse: Powell rassure les marchés - GBP / USD: la livre sterling poursuit son rallye

Trouvez le tout calendrier économique pour connaître tous les événements économiques à venirr.

GRAPHIQUE DU JOUR – GBP / USD: la livre continue de briller

Bourse: Powell rassure les marchés - GBP / USD: la livre sterling poursuit son rallye

La livre sterling est clairement en hausse depuis plusieurs semaines, dopée par la campagne de vaccination au Royaume-Uni. La paire s’est même offerte le luxe de sortir au sommet de son canal haussier afin d’évoluer à son plus haut niveau depuis avril 2018.

Il n’y a pas de pénurie de carburant pour acheter des flux, mais le marché se rapproche de la résistance à 1,4250 $. Ainsi, nous pourrions assister à une petite phase de baisse vers 1,4090 $ afin de reprendre notre souffle pour recommencer. Cependant, la dynamique devrait rester haussière, nous privilégions donc un scénario haussier sur GBP / USD avec un objectif de 1,4370 $ puis 1,4565 $ pour les prochains mois.

Twitter @Joris Zanna

RESSOURCES POUR VOUS AIDER À exploiter les marchésEs

Que vous soyez un débutant ou un trader expérimenté, DailyFX dispose de nombreuses ressources pour vous aider:

CONTINUEZ VOTRE LECTURE

élément à l’intérieur du élément. Ce n’est probablement pas ce que vous vouliez faire! N nChargez le bundle JavaScript de votre application dans le élément à la place.



Source de l’article