Archives : 1 septembre 2020

CAC 40: La Bourse de Paris salue l’investiture de Biden, Wall Street l’applaudit chaleureusement


(BFM Bourse) – L’accueil des marchés lors de l’investiture du 46e président des États-Unis a été favorable. Son discours inaugural n’aura certainement pas permis de trouver de nouveaux indices sur sa stratégie politique, déjà bien connue (relance budgétaire, écologisation des décisions politiques, retour à une vision multilatérale des négociations).

Il a déjà dévoilé un paquet de 1 900 milliards de dollars au total, dont 415 milliards destinés à renforcer la lutte et la vaccination contre Covid-19, environ 1 000 milliards d’aide directe aux ménages et 440 milliards en direction des petites entreprises. La question des conséquences en termes d’inflation de ce plan (9% du PIB tout de même!), Tout comme la poursuite de la pandémie dans le pays le plus endeuillé de la planète, restera sous surveillance.

Les investisseurs espèrent surtout que l’adoption du plan d’appui budgétaire promis par Joe Biden suivra de très près son investiture. Si la situation sanitaire, loin de s’améliorer, tend à se dégrader, avec l’apparition de variantes plus contagieuses et la relative lenteur des campagnes de vaccination, il est encore difficile de discerner l’horizon d’un retour à un certain niveau. normalité de l’activité économique. Cela rend le soutien des autorités politiques et monétaires d’autant plus crucial.

Néanmoins, il est peu probable que ce plan passe «tel quel», selon J Plassard (Mirabaud), qui soutient son propos: «La proposition se heurte à des obstacles au Congrès. Les responsables de la transition, Biden et les démocrates au Congrès, ont déclaré qu’ils espéraient faire adopter la proposition par voie d’ordonnance ordinaire, et non par le processus de réconciliation budgétaire, qui nécessiterait 60 voix au Sénat, et donc le soutien d’au moins 10 républicains. « 

La situation sanitaire, également grave de ce côté de l’Atlantique, a conduit les principaux pôles de puissance économique vers la Zone euro a durcir leurs mesures restrictives, ce qui devrait contraindre la Banque centrale européenne, qui conclut demain une réunion de son conseil des gouverneurs, à réaffirmer sa trajectoire accommodante sur le long terme.

« Cette rencontre ne doit a priori pas apporter de grandes surprises. » annonce Emmanuel Auboyneau (Amplegest). « Cependant, par rapport à la dernière réunion, on constate que la situation sanitaire, loin de s’améliorer, a tendance à se détériorer en Europe, avec l’apparition de variantes plus contagieuses et la relative lenteur des campagnes de vaccination. La Banque centrale de l’Union européenne (BCE) devrait réitérer donc un message de grande prudence sur l’économie et insister sur son soutien indéfectible.Le programme d’achat de 1850 milliards d’euros, voté lors de la dernière réunion, pourrait enfin être utilisé dans sa quasi-alors que certains membres de la BCE avaient exprimé des réticences à ce sujet. L’horizon de mars 2022 nous donne également une bonne visibilité. Christine Lagarde devrait également commenter la force de laeuro et peut-être fixer un niveau au-delà duquel une intervention serait possible (une nouvelle réduction des taux?). L’inflation ne serait pas un frein à un tel mouvement même si les perspectives à 5 ans ont récemment été légèrement revues à la hausse. « 

En termes de statistiques, l’inflation confirmée dans la Zone euro. Les différents indices des prix à la consommation de la Zone euro n’a pas dévié d’un iota du consensus. En particulier, dans les données corrigées des éléments volatils (alimentation, énergie, alcool et tabac), les prix des lois de décembre ont augmenté à un rythme annuel de 0,2%, selon la publication d’EuroStat du matin. L’inflation est à -0,3% dans son sens le plus large.

En termes de valeurs, Eramet (+ 10,49% à 47,40 euros) dominé par tête et épaules la liste du compartiment A de la cotation (grandes capitalisations) / l’équipementier aéronautique et militaire Thales qui a signé la pole position en gagnant 3,8% après l’attribution d’un contrat majeur pour le système Galileo. Faurecia a bondi de 5,6%, Michelin 3,2%, Renault a réussi à regagner 1,6%. Stellantis a signé sa troisième augmentation en autant de sessions depuis la création du nouveau numéro 4 mondial du secteur – qui n’était pas forcément acquis même si l’augmentation de la journée était limitée à 0,32% à la clôture. Côté luxe, LVMH a gagné 3,4% et Kering 1,6%, après la publication de Burberry (qui gagne 2,65% à Londres). LVMH sera, mardi prochain, le premier des groupes de CAC 40 de présenter ses chiffres fin 2020.

De l’autre côté de l’Atlantique, les principaux indices actions ont clôturé très clairement la séance de mercredi dans le vert, avec une surperformance sur le secteur des technologies. Le Dow Jones gagne 0,83% à 31 188 points et le Nasdaq Composite 1,97% à 13 457 points. Le S&P 500, le baromètre de référence de l’appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, gagne 1,39% à 3851 points.

Le point sur les autres classes d’actifs risqués: vers 8 heures ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique s’échange à un niveau proche de 1,2125$. Baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait 53,10$.

À l’agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité la décision de politique monétaire de la BCE à 13h45, suivie de la conférence de presse de l’institution à 14h30. Côté américain pour suivre les entrées hebdomadaires des allocations chômage, l’indice manufacturier de la Fed de Philly et les mises en chantier et permis de construire à 14h30, ainsi que l’indice des indicateurs avancés (Conference Board).

À noter, pour les titulaires de postes RD: La liquidation mensuelle aura lieu à l’issue de la séance le mardi 26 janvier.

ÉLÉMENTS GRAPHIQUES CLÉS

Si l’atteinte du seuil symbolique de 6 000 points n’est pas remise en cause, le chemin pour l’atteindre sera sinueux et cahoteux, avec plus de prudence et de retenue exprimées par les opérateurs. En alternance avec des phases plus offensives.

L’index CAC 40, l’indice phare de la côte parisienne, a tenté une nouvelle fois mercredi 06, jeudi 07 et vendredi 08 de franchir une zone de résistance proche de 5 620 points. Un franchissement qui, s’il devait être validé selon les règles de l’art, relancerait durablement le mouvement d’achat après une longue phase de latéralisation. Cependant, les volumes et la volatilité, s’ils étaient là, n’étaient pas suffisants pour valider pleinement ce croisement sous forme de cassure.

Tout reste donc à valider. Les volumes sur les séances du jeudi 07 et du vendredi 08, sans être ridicules, se sont contractés. En particulier, une fédération sectorielle plus massive soutiendrait ce scénario. Pour l’instant, la séance du lundi 11/01 a rompu son élan et les séances suivantes n’ont fait que confirmer l’entrée dans une psychologie de marché moins offensive. Une phase de latéralisation est attendue, avant que l’effet d’aspiration du grand gap baissier du 24 février (gap «Covid»), dont la limite supérieure est de 6 000 points, n’ait un effet d’attraction irrémédiable. Nous n’en sommes pas encore là.

PRÉVOIR

Au vu des facteurs graphiques clés que nous avons évoqués, notre avis est positif sur l’indice CAC 40 court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l’indice CAC 40 cotes supérieures au support à 5495,00 points.

Graphique de données horaires

CAC 40: La Bourse de Paris salue l'investiture de Biden, Wall Street l'applaudit chaleureusement (© ProRealTime.com)

Graphique de données quotidiennes

CAC 40: La Bourse de Paris salue l'investiture de Biden, Wall Street l'applaudit chaleureusement (© ProRealTime.com)

© 2021 BFM Bourse





Source de l’article


Apurement SRD: fin de la négociation des ordres SRD le mardi 26 janvier




https://www.tradingsat.com/actualites/marches-financiers/liquidation-srd-fin-de-negociation-des-ordres-srd-le-mardi-26-janvier-949903.html



Source de l’article


EnBourse

Trading sécurisé de crypto-monnaie: 5 conseils


La popularité de l’exploitation minière, de l’investissement et du commerce crypto-les devises sont à la hausse. Cependant, il existe de nombreux pièges, non seulement dans le commerce, mais aussi dans le stockage et le choix du crypto-monnaie dans laquelle investir. Comme toute nouvelle technologie, les crypto-actifs comportent des risques. La sécurité étant un aspect primordial pour ce type d’actif, EnBourse revient sur les différents moyens de sécuriser vos transactions.

Crypto-monnaies: la sécurité est essentielle

Une crypto-monnaie est un actif numérique échangé via un système de paiement numérique qui ne dépend pas des banques pour vérifier les transactions. C’est un système peer-to-peer qui peut permettre à n’importe qui, n’importe où, d’envoyer et de recevoir des paiements.

Au lieu d’être de l’argent physique transporté et échangé dans le monde réel, les paiements en crypto-monnaie n’existe que sous forme d’entrées numériques dans une base de données en ligne qui décrivent des transactions spécifiques.

Les crypto-monnaies sont généralement construites à l’aide de la technologie blockchain. La blockchain décrit comment les transactions sont enregistrées en «blocs» et horodatées. Il s’agit d’un processus technique assez complexe, mais le résultat est un registre numérique des transactions de crypto-monnaie qui est très difficile à falsifier pour les pirates.

Les investissements sont toujours risqués, mais certains experts affirment que la sphère cryptographique est l’un des choix d’investissement les plus risqués. En fait, plusieurs hacks coûteux ont déjà eu lieu. La blockchain est très sécurisée. En effet, ils sont ordinateurs très puissants qui valident chaque transaction en résolvant une équation complexe avec une récompense (principe de exploitation minière).

La blockchain est donc ouverte, publique et quasiment impossible à modifier après coup. Les points faibles sont les plateformes de trading (qui peuvent être piraté et faire la faillite ou être mal intentionné) ou même vous-même si vos clés privées vous sont volées ou si vous oubliez vos mots de passe. Certaines solutions existent pour protégez vos investissements de ces risques.

Le piratage continu des échanges de devises numériques est donc très préoccupant. Bitcoins et autres monnaies virtuelles restent une cible très appréciée des hackers.

Les monnaies numériques ne sont toujours pas réglementées par une entité gouvernementale ou une banque centrale, laissant les investisseurs sans recours légal lorsqu’un compte est piraté. Voici 5 conseils pour protéger un investissement dans les crypto-monnaies.

5 conseils pour sécuriser vos transactions et votre stockage

1) Choisissez une plateforme d’échange de référence

Avant d’investir euro, découvrez les échanges de devises cryptographiques. Ces plateformes vous permettent d’acheter et de vendre des devises numériques, mais vous avez le choix entre 500 bourses. Faites vos recherches, lisez les avis et parlez à des investisseurs plus expérimentés avant de continuer.

Privilège les plateformes les plus solides et reconnues (ils ont une meilleure sécurité antivirale et seront moins susceptibles d’être piratés ou la faillite si un piratage se produit).

Jeu d'échecs avec un jeton Bitcoin
L’investissement et le stockage des crypto-monnaies sont des opérations risquées.

2) Sachez stocker votre monnaie numérique

Si vous achetez une crypto-monnaie, vous devez la stocker. Vous pouvez le stocker dans un «portefeuille» numérique en ligne (les plateformes de trading le proposent ainsi que d’autres acteurs spécialisés). Bien qu’il existe de nombreux types de portefeuilles, chacun a ses propres avantages, exigences techniques et sécurité. Comme pour les bourses, vous devez considérer vos choix de stockage avant d’investir.

3) Gardez vos pièces dans un portefeuille froid

Un périphérique matériel hors ligne tel qu’une clé USB ou un disque dur spécial (type «Ledger») évite le stockage sur un échange en ligne. Ensuite, il peut être intéressant de ne pas conserver tous vos crypto-actifs au même endroit. Stockez vos clés privées hors de vue et sauvegardez plusieurs copies.

Sur les plates-formes, utilisez des mots de passe forts. Il est également important de ne pas parler de vos investissements. Les cybercriminels parcourent activement les médias sociaux, les forums en ligne et d’autres sites pour trouver des cibles potentielles pour leurs attaques.

4) Diversifiez vos investissements

le diversification est la clé de toute bonne stratégie d’investissement, et elle est également valable lors d’un investissement en crypto-monnaie. Ne mettez pas tout votre argent en bitcoin, par exemple, simplement parce que c’est dans l’actualité. Il y a des milliers deoptions, et il vaut mieux répartir votre investissement sur plusieurs devises.

5) Préparez-vous au volatilité

Le marché de la crypto-monnaie est un marché volatil, vous devez donc vous préparer à de fortes fluctuations de prix. Si votre portefeuille ou votre style d’investissement n’est pas compatible, ce marché n’est peut-être pas le bon choix pour vous.

Une communauté à vos côtés pour comprendre les enjeux des crypto-monnaies

Peu importe ce que disent les experts, il est toujours difficile de prédire à quoi s’attendre pour les crypto-monnaies à long terme. Vont-ils remplacer l’argent traditionnel ou occupez-vous un créneau spécialisé étroit dans l’économie mondiale? Le trading de crypto-monnaie est-il sûr?

Présentation du service Elite 2021 par EnBourse
Elite 2021 est le premier salle de marché numérique en France. Il permet à ses membres d’accéder à un environnement commercial unique et de bénéficier du soutien d’experts du marché.

Visitez les plateformes d’échange de la communauté EnBourse, le forum et la salle de marché élite numérique, pour discuter et suivre le potentiel du secteur.

Elite vous donnera accès à de nombreux signaux fournis par des superviseurs spécialisés mais aussi à une communauté de les commerçants impliqué et motivé.

Vous serez alors en mesure d’identifier de nouvelles opportunités, de nouveaux défis; assistez au coaching, posez vos questions et évitez les pièges. EnBourse propose également formation spécialement dédiée, Cryptotrader, pour mieux comprendre ce marché.

Les crypto-monnaies devraient gagner en popularité en tant que moyen de paiement et moyen d’attirer les investissements. le la crypto-sphère prend une échelle considérable, s’invitant même progressivement parmi les institutions, mais rappelez-vous qu’il en est encore à ses balbutiements.

Investir dans quelque chose de nouveau comporte des défis, alors soyez prêt. Si vous envisagez d’investir, soyez prudent, entouré et mettez la sécurité avant tout.





Source de l’article


la vraie clé du succès


En bourse, le principal ennemi est toujours vous-même. Plus précisément nos émotions. Peur de perdre, avidité pour les gains; Trop de risques. Mais surtout, très souvent, la plupart des investisseurs ont plus souvent raison que tort. Cependant, 95% d’entre eux perdent encore de l’argent en bourse.

Blâmez-le sur le fait que nous avons tendance à réduire rapidement nos revenus de peur de les perdre à nouveau. D’un autre côté, nous maintenons les pertes en pensant que les choses vont encore augmenter, et en refusant de se tromper, une petite perte devient une grosse. Cette perte à elle seule peut engloutir plusieurs dizaines de petits gains. C’est ainsi que nous pouvons souvent avoir raison tout en perdant en bourse.

La clé du succès sur le marché boursier ne réside pas dans notre capacité à avoir raison, à avoir raison tout le temps et à prédire ce que le marché fera.

Non

La clé du succès en bourse réside dans notre capacité à gagner gros quand on a raison et à perdre petit quand on a tort.

Et pour gagner gros, il faut être capable de parier gros lorsque les conditions sont favorables. Mais surtout pour savoir reconnaître les grandes tendances.

80% du temps, le marché ne fera rien. il montera puis tombera. Seuls les traders à court terme pourront profiter de ces spreads. c’est fastidieux, beaucoup d’efforts pour peu et prend du temps.

Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas tout savoir en détail sur la bourse. Sachez également tout ce qu’une entreprise peut faire par cœur. Bien sûr, cela est fait et nous pouvons avoir de très bonnes périodes en bourse grâce à cela, mais ce sera souvent juste temporaire et nécessitera beaucoup d’attente avant de récolter quelques fruits.

Ce qui est le plus intéressant, ce n’est pas de découvrir la prochaine pomme ou amazonie. Les chances de succès sont trop faibles et prendraient trop de temps.

Le but est de découvrir quelle sera la prochaine tendance. Quel secteur attirera des fonds, des liquidités et fera l’actualité. Ensuite, nous zoomons pour trouver le leader et les entreprises challenger. Mais l’essentiel du travail est d’identifier quelles seront les grandes tendances à venir et de savoir parier gros une fois que le marché aura confirmé que c’est ce qu’il joue.

Et pour cela, nul besoin de tout savoir en détail. c’est même contre-productif. il vaut mieux rester superficiel.

C’est-à-dire savoir comment fonctionnent les cycles, comment les grands indicateurs peuvent impacter les décisions et donc les grands mouvements de managers et comprendre que tout n’est qu’une relation offre / demande.

Je vous explique cela plus en détail dans la vidéo.

amical

julien


Suivez-moi, rejoignez la communauté des « Graphiques » et ne manquez aucun conseil






Source de l’article


Cac 40: Croissance modérée du CAC 40, malgré l’accélération de Thales et LVMH



(BFM Bourse) – Incertain en début de semaine, le marché parisien a redémarré mercredi, sans dépasser 0,53% en clôture. Les valeurs du luxe et de l’automobile se sont démarquées.

Après un début de semaine marqué par une certaine fluctuation, l’indice tricolore phare a timidement avancé mercredi, dans un contexte d’accélération des publications corporate pour le dernier trimestre 2020. Le CAC 40 a augmenté de 0,53% à 5 628,44 points, mais le trading s’est limité à 3 milliards d’euros en fin de séance, un volume relativement faible.

Avec l’entrée en fonction du 46e président des États-Unis, Wall Street a enregistré de nouveaux progrès (démentant une fois de plus une prédiction de son prédécesseur selon laquelle si son adversaire démocrate était élu, la Bourse de New York subirait un krach: car le gain est proche de 15 % depuis l’élection du 3 novembre). A la fermeture des marchés européens mercredi, le Dow Jones a gagné 0,6%, le S&P 500 1% et le Nasdaq Composite 1,7%.

Les investisseurs espèrent surtout que l’adoption du plan d’appui budgétaire promis par Joe Biden suivra de très près son investiture. Si la situation sanitaire, loin de s’améliorer, tend à s’aggraver, avec l’apparition de variantes plus contagieuses et la relative lenteur des campagnes de vaccination, il est encore difficile de discerner l’horizon d’un retour à un certain niveau. normalité de l’activité économique. Cela rend le soutien des autorités politiques et monétaires d’autant plus crucial.

Optimisme pour le luxe et les voitures

Faisant preuve d’un certain optimisme à cet égard, les secteurs de l’automobile et du luxe se sont démarqués, mais c’est l’équipementier aéronautique et militaire Thales qui a signé la pole position en gagnant 3,8% après l’attribution d’un contrat majeur pour le système Galileo. Faurecia a bondi de 5,6%, Michelin 3,2%, Renault a réussi à regagner 1,6%. Stellantis a signé sa troisième augmentation en autant de sessions depuis la création du nouveau numéro 4 mondial du secteur – qui n’était pas forcément acquis même si l’augmentation de la journée était limitée à 0,32% à la clôture. Côté luxe, LVMH a gagné 3,4% et Kering 1,6%, après la publication de Burberry (qui gagne 2,65% à Londres). LVMH sera, mardi prochain, le premier des groupes de CAC 40 de présenter ses chiffres fin 2020.

Cependant, certaines moyennes et petites capitalisations ont déjà répondu à l’image de Virbac (+ 4,8%) ou Manutan (+ 6,6%), et leurs publications reçoivent un accueil plutôt positif. En revanche, l’annonce d’une bonne résistance du chiffre d’affaires de Fnac Darty en 2020 ne compense pas la prudence affichée par la direction du distributeur pour 2021, et le titre a crû de 4,6%.

Côté change, le billet vert a repris de la vigueur, entraînant une baisse de 0,21% à 1,2106 dollar pour leeuro. Correction nettement plus forte pour le Bitcoin, qui recule de 5,79% à 34 380 dollars.

Sur le marché du pétrole, un baril de Brent s’apprécie de 0,95% en fin de journée à 56,43 dollars, tandis que le WTI Le Texan gagne 0,83% à 53,42 dollars.

Guillaume Bayre – © 2021 BFM Bourse





Source de l’article


Pherecydes Pharma: le pionnier des virus tueurs de bactéries Pherecydes Pharma entre en bourse


Représentation des virus bactériophages, avec toute leur structure

(BFM Bourse) – La société de biotechnologie Pherecydes Pharma, qui développe des traitements contre les infections résistantes à base de phagothérapie de précision, a annoncé mercredi le lancement de son introduction en bourse sur le marché Croissance d’Euronext Paris après avoir reçu le visa de l’Autorité des marchés financiers (AMF) .

Biotech Pherecydes Pharma lance son introduction en bourse sur Euronext Growth. Cette cotation se fera via une offre globale d’actions, au prix unitaire de 6 euros, comprenant un placement global réservé aux investisseurs institutionnels ainsi qu’une offre de prix ferme en France.

La taille totale de la transaction proposée est d’environ 7 millions d’euros, qui peut être portée à environ 8 millions en cas d’exercice intégral de la clause d’extension, le montant net dû à la société étant estimé à environ 6,2 millions d’euros (7,1 millions avec la clause d’extension). Les phérécydes seraient évalués à un maximum de 35 millions d’euros.

Pherecydes a choisi de ne pas proposer une gamme, mais un prix ferme de 6 euros par action émise. Il est possible de souscrire à partir de ce mercredi jusqu’au 3 février inclus (jusqu’à 20h pour les commandes internet). Le premier jour de négociation aura lieu le 9 février.

Deux tiers de l’offre déjà couverts

La société a également indiqué avoir reçu des engagements de souscription de ses actionnaires historiques (principalement Elaia Partners, Go Capital et Fa Dièse, ainsi que 14 actionnaires de second rang) représentant 2,1 millions d’euros, soit 30,4% de l’offre de base. Le Fonds Alpha Bleu Ocean a également annoncé son intention d’entrer dans le capital en souscrivant jusqu’à 2,5 millions d’euros (sa commande pourrait néanmoins être réduite si la demande exprimée ailleurs est trop élevée). Au total, les deux tiers de l’offre sont ainsi déjà couverts par ces différents engagements d’abonnement (4,6 millions d’euros au total).

Créée en 2006 et implantée à Nantes, Pherecydes Pharma développe des traitements contre les infections bactériennes résistantes, responsables de nombreuses infections graves. Son approche innovante dite de phagothérapie de précision, basée sur l’utilisation de virus naturels tueurs de bactéries (bactériophages ou simplement phages), cible actuellement trois des bactéries les plus résistantes et les plus dangereuses impliquées dans la majorité des infections nosocomiales résistantes. . Avec l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), la société a déjà pu traiter 22 patients sous traitement «compassionnel». Pherecydes a l’intention de commencer prochainement des essais cliniques, lui permettant d’obtenir une autorisation de mise sur le marché complète.

Guillaume Bayre – © 2021 BFM Bourse

Suivez-vous cette action?

Recevez toutes les informations sur PHERECYDES PHARMA en temps réel:






Source de l’article


La politique budgétaire et ses effets sur l’économie américaine


Aujourd’hui marque une étape historique sur la scène internationale: quatre années de politique de Trump se terminent par le soutien le plus faible jamais accordé à un président sortant. Au cours de son mandat, Trump a renversé de nombreuses politiques mises en œuvre par son prédécesseur (à savoir Obama) au cours des huit dernières années.

Biden était vice-président pendant les années Obama, on peut donc supposer que les nouvelles politiques seront similaires à celles des années Obama. Les marchés financiers se sont concentrés hier sur un sujet intéressant – Janet Yellen, la nouvelle secrétaire au Trésor américain, a témoigné devant le Sénat. L’objectif était de voir quelles sont les priorités de la nouvelle administration Biden et les implications possibles pour le dollar américain et le marché des titres à revenu fixe.

Les bons du Trésor américains contrôlés par les démocrates ou la vague bleue

Dans le monde financier, l’actif sans risque est le Trésor américain à 10 ans. Il représente la référence pour tout gestionnaire d’investissement.

Qu’est-ce que les bons du Trésor américains ont en commun avec le contrôle démocratique du Congrès? Les démocrates ayant remporté la majorité dans les deux chambres du Congrès, il est de plus en plus probable que l’administration Biden n’aura aucun problème à fournir une aide fiscale supplémentaire.

L’enveloppe budgétaire supplémentaire, estimée entre 750 et 1 000 milliards de dollars, devrait être débloquée dans les prochains mois. Cela signifie en fait que le Trésor américain sera occupé avec plus de questions cette année. L’année dernière, le Trésor américain a émis 2,5 billions de dollars, et ce montant devrait dépasser 4 billions de dollars au cours de la nouvelle année. Pour couvrir la différence de déficit budgétaire, la Fed interviendra probablement avec encore plus d’assouplissement quantitatif.

Mais ce n’est pas tout. Si le dollar semble baissier, il s’agit en fait d’un léger resserrement lorsque vous regardez la situation en pourcentage. L’année dernière, la Fed a acheté 60% des bons du Trésor américain et en 2021, elle n’achètera «que» environ 40%, bien que plus. Dans l’ensemble, cela montre la complexité du système financier et explique pourquoi l’inflation n’est actuellement visible nulle part. En d’autres termes, l’argent imprimé sort d’une poche et entre dans une autre.

Pour soutenir l’économie, Yellen s’est engagé à augmenter l’aide fiscale malgré les déficits croissants. Cela va à l’encontre de tout ce que Yellen représentait lorsqu’elle dirigeait la Fed, mais, comme elle l’a admis hier, nous vivons une époque sans précédent qui nécessite une action sans précédent.



Source de l’article


Composite Nasdaq: Bonnes dispositions pour la nomination Biden, Netflix en vedette


(BFM Bourse) – L’indice Nasdaq Composite a clôturé la séance de mardi, première séance de la semaine, avec une confortable augmentation de 1,53%, à la veille de la cérémonie d’inauguration de J. Biden. Les marchés seront attentifs lors de ce discours d’inauguration, à de nouveaux indices sur sa stratégie politique. Même si son parcours est déjà bien connu. Il a déjà dévoilé un paquet de 1 900 milliards de dollars au total, dont 415 milliards destinés à renforcer la lutte et la vaccination contre Covid-19, environ 1 000 milliards d’aide directe aux ménages et 440 milliards en direction des petites entreprises. La question des conséquences en termes d’inflation de ce plan (9% du PIB tout de même!), Tout comme la poursuite de la pandémie dans le pays le plus endeuillé de la planète, restera sous surveillance.

Néanmoins, il est peu probable que ce plan passe «tel quel», selon J Plassard (Mirabaud), qui soutient son propos: «La proposition se heurte à des obstacles au Congrès. Les responsables de la transition, Biden et les démocrates au Congrès, ont déclaré qu’ils espéraient faire adopter la proposition par voie d’ordonnance ordinaire, et non par le processus de réconciliation budgétaire, qui nécessiterait 60 voix au Sénat, et donc le soutien d’au moins 10 républicains. « 

Une attention immédiate a été portée sur l’audition au Sénat de Mme J. Yellen. Connue comme une «colombe» lorsqu’elle présidait la banque centrale américaine, avant que Donald Trump ne lui préfère Jerome Powell, l’économiste suppose sans surprise un biais proactif sur le budget. Elle a présenté sa stratégie, affirmant sa stratégie de reconstruction de l’économie au-delà même des éléments budgétaires nécessaires, devant les parlementaires qui doivent approuver sa nomination à la tête du Secrétariat du Trésor. L’ancien président de la Fed (de février 2014 à février 2018) devrait remplacer Steven Mnuchin à ce poste stratégique au sein de l’administration.

« Cela contribuera à mettre en place un programme d’infrastructure dont le président Trump a parlé au cours de ses quatre années de mandat, mais qu’il n’a pas pu réaliser », prédit Rendeep Somel, gestionnaire de fonds au sein de l’équipe actions de M&G Investments. « Cela permettra également de cibler les dépenses dans les secteurs » verts « , notamment en augmentant l’utilisation des énergies renouvelables pour la production d’électricité – l’objectif étant de parvenir à une énergie décarbonée d’ici 2035 – et en modernisant quatre millions de bâtiments pour répondre aux normes d’efficacité énergétique les plus élevées. « 

Mais le premier travail de l’exécutif sera sanitaire! Le nouveau locataire de la Maison Blanche a un objectif de 100 millions de vaccinations au cours des 100 premiers jours de son mandat. Les États-Unis restent à ce jour, le pays le plus endeuillé de la planète dans la pandémie de coronavirus. La barre des 400 000 morts a malheureusement été franchie.

En termes de valeurs, premier des «FANGAM» à réaliser sa copie trimestrielle et annuelle, Netflix a ravi la communauté financière, notamment en annonçant la suppression de la barre des 200 millions d’abonnés dans le monde.

ÉLÉMENTS GRAPHIQUES CLÉS

L’indice phare des valeurs technologiques sur la bourse américaine continue de grimper au-dessus de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), depuis la validation d’un franchissement d’écart le 04 novembre. La vision à court terme reste positive tant que les prix clôturent au-dessus de cette ligne de tendance. En cas de clôture avant, ci-dessous, une jambe corrective vers la moyenne mobile à 100 jours (en orange), la prochaine sauvegarde sera attendue. Voici pour le cadre technique général, qui reste inchangé à ce stade. Dans l’immédiat, une phase de respiration des prix proche des pics absolus est envisagée. Il a déjà commencé et peut se poursuivre autour de 13 000 points.

PRÉVOIR

Au vu des facteurs graphiques clés que nous avons évoqués, notre opinion est positive sur l’indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l’indice composite Nasdaq cite au-dessus du support à 13000,00 points.

TABLEAU DE DONNÉES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite: Bonnes mises en page pour la nomination de Biden, Netflix présenté (© ProRealTime.com)

© 2021 BFM Bourse





Source de l’article


L’euro brise le support majeur, le plus haut de 8 mois de la livre sterling


Points clés de l’article sur leEUR / GBP :

  • leEUR/GBP pénalisé par la hausse plus forte que prévu de l’inflation britannique et le resserrement des restrictions sanitaires en Allemagnee
  • L’EUR / GBP tente de briser le support majeur à 0.8864
  • Les perspectives à moyen et long terme dépendront de la pandémie

L’EUR / GBP pénalisé par une hausse plus forte que prévu de l’inflation britannique et le resserrement des restrictions sanitaires en Allemagne

L’EUR / GBP fait baisser le support majeur à 0.8866 mercredi, permettant au taux de change de chuter à un plus bas de 8 mois dans la foulée. Le taux de change continue de baisser ce matin après la publication du rapport sur l’inflation au Royaume-Uni, qui a dépassé les attentes.

L’inflation, mesurée par l’IPC, a grimpé de 0,2% en décembre pour s’établir à 0,6% sur un an. L’IPC de base, qui exclut les produits volatils tels que le pétrole et les aliments, a augmenté de 1,4% sur un an. C’est toujours en dessous de l’objectif de la Banque d’Angleterre de 2,0%, mais cela réduit les attentes des investisseurs d’une baisse du taux de la BoE en territoire négatif.

Dans le même temps, l’euro est pénalisé ce matin par la décision de la première économie européenne, l’Allemagne, de prolonger son confinement jusqu’au 14 février, et renforcer les mesures déjà prises pour lutter contre la propagation du covid19

L’EUR / GBP tente de briser le support majeur à 0.8864

Graphique taux journalier de EUR / GBP rpublié sur TradingView:

EUR / GBP: l'euro brise le support majeur, la livre sterling au plus haut de 8 mois

Du point de vue de l’analyse technique, l’EUR / GBP décompose son support de juin à 0,8864, à partir duquel il a rebondi en août et novembre de l’année dernière. Une clôture quotidienne en dessous de ce support confirmerait la percée de ce support qui serait un signal baissier fort.

La surperformance de la livre sterling pourrait se poursuivre jusqu’à ce que l’euro revienne au plus bas du printemps de 0,8670.

Les perspectives à moyen et long terme dépendront de la pandémie

A moyen terme, les perspectives pour l’EUR / GBP dépendront principalement de l’évolution des restrictions sanitaires et à long terme, de la rapidité de la campagne de vaccination. Plus vite la population d’un pays sera vaccinée, plus vite ce pays pourra sortir durablement de cette crise.

Le Royaume-Uni a pris une longueur d’avance significative sur l’UE en ayant déjà vacciné 7% de sa population contre 1,4% pour l’UE.

EUR / GBP: l'euro brise le support majeur, la livre sterling au plus haut de 8 mois

Source: Bloomberg

Prévisions GBP

Prévisions GBP

Recommandé par Valentin Aufrand

Découvrez nos dernières prévisions

CONTINUEZ VOTRE LECTURE





Source de l’article


À quoi s’attendre des marchés de l’énergie en 2021


L’année écoulée a été marquée par une forte baisse de la demande d’énergie due à la pandémie. Au cours des mois de mars, avril et mai, la demande mondiale d’énergie a considérablement baissé, la mobilité atteignant des niveaux sans précédent.

L’un des graphiques financiers les plus spectaculaires de l’année écoulée est celui qui montre que le prix du pétrole a chuté sous zéro pour la toute première fois. C’est une bonne illustration de l’évolution des marchés de l’énergie et de l’impact de la pandémie.

Cette année est l’année du retour de la catastrophe pandémique. Avec l’introduction de vaccins efficaces, les tendances de la demande d’énergie commencent à s’accélérer. En outre, le monde développé signale un virage marqué vers des politiques d’énergie verte, un virage adopté par la nouvelle administration américaine.

Que pouvons-nous attendre des marchés de l’énergie en 2021?

Hier, Janet Yellen, la nouvelle secrétaire au Trésor américain, a témoigné au Sénat comme procédure normale avant d’accepter le poste. Elle a souligné que l’accent sera mis sur les projets d’énergie verte dans les années à venir et a même mentionné que l’administration Biden souhaite créer un marché robuste pour les véhicules électriques. Ce témoignage est en phase avec ce que font les Européens avec le Green Deal, ainsi qu’avec les entreprises du secteur privé qui émettent des obligations vertes.

Les marchés européens de l’énergie éolienne et solaire devraient croître de 8%, respectivement 13% en 2021 en termes de capacité supplémentaire. L’investissement, estimé à environ 60 milliards d’euros, sera principalement réalisé dans des pays comme l’Irlande, l’Espagne et le Portugal, où la plupart des projets en cours sont déjà en cours.

Lorsque vous regardez des projets verts, vous devez également tenir compte de la demande, pas seulement de l’offre. En d’autres termes, le monde doit être capable de consommer l’excès d’énergie, et cela peut provenir soit d’une réduction de la consommation de combustibles fossiles, soit d’une augmentation de la mobilité, ou des deux.

Le pétrole reste le grand éléphant dans la pièce et continuera à jouer un rôle essentiel dans le mix énergétique pour les décennies à venir. Mais pour la première fois depuis longtemps, nous voyons les puissances économiques mondiales se rassembler et chanter d’une seule voix: lutter contre le changement climatique et encourager les investissements dans des projets verts.

En 2021, le marché pétrolier devrait se resserrer. La grande inconnue reste la politique américaine envers l’Iran. Si les États-Unis reviennent à la table des négociations sur l’accord avec l’Iran, quelques millions de barils par jour arriveront sur le marché, ce qui signifie que l’OPEP et ses amis devront à nouveau ajuster leur politique pour s’adapter à la nouvelle quantité.



Source de l’article