Cac 40 : La Bourse de Paris retombe sous les 5.000 points malgré le bond d’Engie



(BFM Bourse) – L’offre soumise à Engie par Veolia en vue de prendre à terme le contrôle de Suez, pour donner naissance au « grand champion mondial français de la transformation écologique », n’a pas suffi à alimenter l’appétit pour le risque des investisseurs. Le CAC 40 a perdu 1,11% lundi.

Le principal baromètre du marché parisien a échoué à repartir de l’avant lundi, après avoir signé une progression de 2,18% la semaine passée. Le CAC 40, qui gagnait jusqu’à 1,29% en milieu de matinée, a ensuite progressivement réduit ses gains, pour repasser dans le rouge avant l’ouverture finalement en repli de Wall Street, et clôturer au plus bas de la séance à 4.947,22 points (-1,11% soit plus de 50 points perdus par rapport à vendredi), écornant sérieusement la performance d’août (seulement +3,42% sur le mois). Le montant des volumes échangés s’est notablement étoffé, approchant 3 milliards d’euros.

Sans grand rendez-vous à l’agenda, les indices européens avaient donc débuté dans le vert emboîtant le pas de Wall Street vendredi (avec de nouveaux records à la clé pour la Bourse américaine) puis du Nikkei, porté ce matin par l’annonce d’un rebond de 8% de la production industrielle au Japon en juillet.

Forts d’un acquis de performance nettement plus important depuis début août (plus de 7% pour le S&P 500, plus de 8% pour le Dow et le Nasdaq), les indices américains enregistraient quelques…



Lire l’article

Le cours de l’argent-métal engage les cibles techniques à 30$ et 34$


C’est le choc boursier du Covid-19 qui a généré l’impulsion qui permet à l’once d’or d’établir un nouveau record historique cet été face au dollar US, dont la masse monétaire s’envole de manière verticale ces derniers mois selon l’agrégat M2. La politique monétaire ultra expansionniste de la FED et des grandes Banques Centrales a boosté le métal jaune en retirant de la valeur aux monnaies classiques dont la base quantitative s’envole.

En fait, c’est le compartiment des métaux précieux au sein de la classe d’actifs des matières premières qui attire les capitaux ces dernières semaines. Au niveau des traders institutionnels, ce sont les contrats futures et les contrats d’options sur le cours de l’Or et de l’Argent à la Bourse de Chicago.

Le métal jaune n’est en effet pas le seul à s’être apprécié cet été. Le cours de l’Argent a connu une impulsion haussière qui est même nettement plus conséquente sur le un plan relatif. Entre le 1erjuillet et son cours le plus haut atteint début août, ce métal précieux a pris plus de 60%, à comparer avec les 17% de l’once d’Or.

Il y a donc eu au mois de juillet un phénomène de déplacement des capitaux du métal jaune vers son fidèle second, et ce sont les traders institutionnels qui en sont largement la source. Le rapport Commitment Of Traders de la CFTC aux Etats-Unis présente l’évolution hebdomadaire des contrats à l’achat et des contrats à la vente tenus par…



Lire l’article

L’inflation et ce qui inquiète vraiment la Fed


Lorsque l’annonce de la Réserve fédérale a signifié que l’inflation est susceptible d’augmenter lors du symposium de Jackson Hole jeudi dernier, il y a eu peu de réactions du marché.

Par exemple : bien qu’elle ait dépassé 1,19, la paire EURUSD n’a pas eu la force de continuer à augmenter. Au lieu de cela, les actions américaines ont atteint de nouveaux sommets, profitant du nouveau cadre.

La Fed lance l’AIT

Pour de nombreux acteurs du marché, la décision de la Fed de laisser l’inflation dépasser son objectif est une réaction à la crise du coronavirus. Il se peut que la crise accélère les choses, mais la faiblesse de l’inflation ou l’incapacité des banques centrales développées à atteindre le niveau cible de 2 % n’est pas une nouveauté.

La BCE, par exemple, a commencé à revoir son cadre de politique monétaire lorsque Christine Lagarde a pris la tête de la banque centrale. Cependant, cette révision a eu lieu en 2019, avant la pandémie. La BCE a déclaré qu’elle publierait ses conclusions un an plus tard.

Maintenant que la Fed a adopté un objectif d’inflation moyenne, elle va se pencher sur les valeurs moyennes pour atteindre le niveau de 2 %. En d’autres termes, nous devons voir une inflation beaucoup plus élevée à l’avenir, la coupler avec les niveaux d’inflation du passé, et voir si la moyenne est proche de l’objectif de 2 %. Ou, pour voir si la moyenne s’approche de l’objectif – c’est alors que la Fed signalera un changement dans…



Lire l’article

L’inflation européenne et les NFP à l’honneur pendant la semaine de trading


La semaine à venir est marquée par des événements économiques importants susceptibles d’affecter fortement la volatilité du marché. Demain, nous serons le 1er septembre, ce qui marquera la fin des vacances d’été pour de nombreux acteurs du marché. Comme toujours, la première semaine de trading du mois apporte les NFP, mais avant vendredi, l’inflation du HICP est susceptible d’entraîner l’action sur les prix.

L’euro coincé dans les hautes sphères

L’euro continue de s’essayer au niveau de 1,20 €. Il a échoué à chaque tentative, la zone de 1,1960 s’avérant jusqu’à présent difficile à franchir.

La paire continue d’être achetée à chaque baisse jusqu’à présent, une tendance visible pendant tout l’été. le HICP de demain, la mesure de l’inflation dans la zone euro, pourrait changer la donne à court terme.

La précédente publication de l’inflation de base était de 1,2 %, mais maintenant le marché s’attend à 0,9 %. Si nous obtenons un chiffre plus mauvais encore, la pression sur la BCE augmente pour qu’elle agisse en septembre.

La semaine dernière, la Fed a montré une fois de plus qu’elle donne l’exemple en passant à un objectif d’inflation moyenne. Alors que la révision de la politique monétaire de la BCE est en cours, il est peu probable que la BCE signale un cadre de politique monétaire similaire dans un avenir proche.

Jusqu’à demain, il reste un jour de trading dans le mois. Habituellement, les flux sont importants pendant le dernier…



Lire l’article

Nasdaq Composite : Vers un verrouillage des gains estivaux


(BFM Bourse) – Le Nasdaq Composite, sans formellement inscrire de nouveaux zéniths en données de séance, a clôturé vendredi en hausse de 0,60%, au lendemain des annonces des nouvelles orientations stratégiques de la Fed, en « levée de rideau » d’un symposium de Jackson Hole bien particulier cette année, puisque les grands argentiers de la planète n’auront pas eu le loisir de crapahuter dans les sentiers de la vallée éponyme du Wyoming: en raison de la crise sanitaire, le symposium s’est tenu en ligne (visioconférence). Davantage de retenue est attendu à très court terme sur les marchés d’actions outre Atlantique.

Le Président de la Fed a donné jeudi les grandes lignes de l’inflexion stratégique de la Fed pour les années à venir. Il a officialisé une inflexion majeure de la politique de l’institution en affirmant qu’elle se laisserait guider avant tout par le niveau de l’emploi, quitte à laisser « modérément » filer l’inflation au-delà de son objectif de 2% de hausse annuelle des prix. Schématiquement, ce seuil ne devient plus une limite haute mais un objectif à atteindre en moyenne dans la durée, ce qui signifie que la Réserve fédérale tolérera un niveau supérieur s’il le faut pendant un certain temps, après une phase d’inflation trop faible. Le message envoyé est celui de l’assurance d’un soutien monétaire dans la durée.

Emmanuel Auboyneau, Gérant Associé d’Amplegest, a commenté; « la réunion du 28…



Lire l’article

la livre sterling profite de la faiblesse du dollar


Points-clés de l’article sur le GBP/USD :

  • La livre sterling à un plus haut de près d’un an face au dollar après le ton dovish de Jerome Powell
  • Le GBP/USD pourrait revenir en bas de son canal ascendant à court terme

La livre sterling profite de la pression sur le dollar pour gagner du terrain

Le GBP/USD a continué à gagner du terrain la semaine dernière malgré le nouvel échec des négociations commerciales entre le continent européen et le Royaume-Uni la semaine précédente. La livre sterling a inscrit cette nuit un plus haut de près d’un an face au dollar grâce à la faiblesse du billet vert à la suite du discours dovish de Jerome Powell qui a annoncé un contrôle plus flexible de l’inflation.

Le GBP/USD est donc orienté à la hausse à court terme essentiellement grâce à la faiblesse du billet vert. Néanmoins, les perspectives de long terme restent plus incertaines puisqu’elles dépendront essentiellement de l’évolution des négociations commerciales du Royaume-Uni avec l’UE, mais également avec ses autres partenaires économiques tels que les Etats-Unis, le Japon et la Chine.

Pour rappel, la période de transition qui permet au Royaume-Uni de bénéficier du marché unique européen prend fin en décembre. Londres et Bruxelles doivent se mettre d’accord d’ici la fin de l’année pour continuer à commercer sans tarifs douaniers. Dans le cas contraire, les deux régions seraient impactées, mais surtout le Royaume-Uni…



Lire l’article

Cac 40 : L’offre de Veolia sur Suez et une OPA de Nestlé réveillent la Bourse de Paris



(BFM Bourse) – Encouragé par des indicateurs asiatiques meilleurs qu’attendu, la Bourse de Paris repart de l’avant à la mi-journée lundi, tandis que le projet de rachat de Suez à Engie par Veolia profite à l’ensemble des protagonistes du secteur.

Ayant enregistré une progression de 2,18% la semaine dernière, le principal baromètre du marché parisien reste dans de favorables dispositions. Vers 12h30, le CAC 40 gagne 0,69% à 5.037,69 points, ce qui le place sur les rails d’une hausse de près de 5% pour l’ensemble du mois d’août. Les volumes d’échanges apparaissent cependant peu étoffés à seulement 640 millions d’euros.

Sans grand rendez-vous à l’agenda, la progression du marché parisien s’inscrit dans la lignée des nouveaux records de Wall Street (bientôt le Dow à 30.000 points?) vendredi, la hausse s’étant prolongé ce matin sur le Nikkei après l’annonce d’un rebond de 8% de la production industrielle au Japon en juillet. En Chine, l’indice PMI manufacturier s’est maintenu en août et pour un sixième mois d’affilée au-dessus de la barre de 50 qui sépare une contraction d’une expansion de l’activité, même si le curseur a un peu reculé (de 51,1 en juillet à 51 en août) en raison des inondations dans le Sichuan et dans la « municipalité » (rien de comparable avec une commune française) de Chongqing.

Veolia veut absorber Suez

L’offre soumise dimanche à Engie par…



Lire l’article

FEDEX W 180S 2012 COM : Le camp acheteur reste très motivé




https://www.tradingsat.com/fedex-w-180s-2012-com-DE000CL2HNZ3/conseils/fedex-w-180s-2012-com-le-camp-acheteur-reste-tres-motive-928301.html



Lire l’article

???? L’analyse marchés du lundi [31/08/2020]


Salut les Traders,

Et c’est parti pour la nouvelle analyse marchés de Mero ! 

Pour bien commencer sa semaine de trading, retrouvez tous les lundis matin l’analyse des 4 principales valeurs boursières : l’EUR/USD, le Bitcoin, le CAC40 et le Dow Jones

Ce service est proposé au sein de EnBourse Elite…

On fait l’analyse des marchés ensemble avec Romain (Mero) et il répond aux questions des membres en direct ????

On retrouve l’analyse de :

EUR/USD
BITCOIN
DOW JONES
CAC40

EURUSDTendance haussière moyen terme, mais le prix pourrait buter sur les 1,2. A court terme, nous sommes en consolidation.

Bitcoin – Break du niveau W1 ! Est-ce le début du bull market ? Possible pullback à prévoir, mais à moyen terme les indicateurs sont positifs.

DJI – La tendance moyen terme est haussière. biais acheteur sur les actions.

CAC40 – La reprise du prix après la correction est difficile. Plusieurs échecs de reprise, mais la tendance de fond est toujours haussière.





Lire l’article

Dbv technologies : Pourquoi le rachat d’Aimmune par Nestlé redonne un peu d’élan à DBV Technologies



(BFM Bourse) – Le géant helvète va mettre la main sur la biotech américaine à l’origine du Palforzia, le seul traitement homologué de l’allergie aux arachides. Candidat jusqu’ici malheureux au développement d’un tel traitement, DBV Technologies profite marginalement de l’annonce alors que la firme tricolore collabore de son côté avec Nestlé sur le volet diagnostic.

Aimmune Therapeutics, concurrent pendant des années de DBV Technologies pour la mise au point et l’homologation d’un traitement de l’allergie aux arachides, a remporté le match en obtenant début 2020 l’autorisation de mise sur le marché de son produit, Palforzia. Au contraire, DBV Technologies est allé depuis 2017 d’échec en échec, jusqu’au rejet début août de sa (deuxième) demande d’homologation de Viaskin Peanut par l’agence américaine du médicament.

Si le parcours boursier de DBV est sans surprise épouvantable (-95% par rapport au sommet), celui d’Aimmune est loin d’être brillant, puisqu’au Nasdaq son cours a reculé de pratiquement 75% depuis son propre sommet. Les investisseurs ont progressivement relativisé leurs attentes vis-à-vis du traitement, dans la mesure où le Palforzia n’est composé que… d’arachide (Arachis hypogaea). L’idée est d’administrer aux jeunes patients des doses croissantes du produit en milieu surveillé, jusqu’à ce que leur organisme tolère une exposition accidentelle…



Lire l’article